Pérou: Promotion de pratiques de construction sûres, saines et durables dans les zones urbaines vulnérables (Construya)

L'urbanisation rapide et le manque de planification urbaine ont entraîné de nombreux établissements informels dans des zones vulnérables. Aujourd'hui, plus de 16 millions de personnes vivent dans des zones fortement exposées aux catastrophes naturelles dans l'un des pays les plus exposés aux séismes au monde. La plupart des maisons de ces quartiers informels ne répondent pas aux exigences minimales en matière de construction, telles que des murs en structure continue ou des tiges de renforcement. On estime que si un tremblement de terre d'une magnitude de 8,5 frappait Lima, plus d'un demi-million de maisons s'effondreraient.

invalid
lima. peru
-12.0463731
-77.042754
Durée du projet
2019 - 2023

Le projet

Par conséquent, le projet vise à former des ouvriers de la construction artisanale aux techniques de construction sûres et à sensibiliser les propriétaires et les gouvernements locaux.
Grâce à des formations, le projet Construya améliore les compétences techniques et entrepreneuriales des ouvriers de la construction informelle, en leur permettant de construire des logements plus sûrs pour la population des quartiers pauvres.


Au cours de la première phase (2015-18), le projet a mis en évidence de mauvaises pratiques de construction dans les quartiers informels et mis au point des cours de formation pratique à l'intention des travailleurs de la construction. Les formations techniques et à l'entreprenariat sont mises en œuvre conjointement avec les prestataires de formation nationaux. Parallèlement, les propriétaires de maison vivant dans les quartiers informels sont informés des risques d'un logement inapproprié et sont formés à l'amélioration de leurs conditions de vie grâce à des logements plus sûrs et plus sains. Les premières études d'impact montrent que les travailleurs qualifiés peuvent construire des maisons plus sûres et augmenter leur revenu moyen, et les acteurs locaux commencent à reconnaître la valeur ajoutée de l'approche du projet.


Dans la deuxième phase (2019-2023) du projet, l'amélioration de la qualité des formations reste une priorité essentielle. Au cours de cette étape, il est alors crucial d'institutionnaliser une offre de formation permanente pour le secteur informel de la construction dans les institutions locales. Auparavant, les instituts de formation nationaux tels que Sencico et Capeco opéraient en tant que fournisseurs de services. Pour l’avenir, nous cherchons des moyens d’intégrer de manière permanente ces formations dans leur modèle commercial et de rattacher ces formations à la proposition de valeur des entreprises de matériaux de construction. La politique péruvienne est désireuse de formaliser la législation du pays en démontrant que lorsque les formations conduisent à une construction conforme, un soutien politique peut être trouvé pour ancrer une offre de formation permanente.

Résultats

2015-2018

  • Pratiques constructives erronées documentées
  • Élaboration de programmes pour les modules de formation technique et commerciale
  • 4 198 travailleurs formés aux pratiques de la construction (1 254 également sur dl'entreprenariat)
  • Augmentation moyenne des revenus de 15,7
  • 6 809 propriétaires sensibilisés et 3004 formés
  • 53 000 personnes vivant dans des maisons plus sûres grâce à des pratiques de construction plus sûres

2019-2020

  • 363 ouvriers du bâtiment formés
  • 983 familles formées et directement sensibilisées à la manière de prendre de meilleures décisions lors de la construction de leur maison, qu'elle soit neuve ou existante.
  • 2 familles ont bénéficié du wasibono (bon non-remboursable pour les propriétaires et les maîtres d'œuvre pour la préparation de plans de construction et d'éléments de sécurité pendant la construction).
  • Négociation de coalitions public-privé pour la formation des travailleurs et l'assistance technique
  • Virtualisation de l'offre de formation
  • Enquête sur le profil numérique des travailleurs de la construction (enquête auprès de 117 travailleurs, par téléphone)
  • 1 264 personnes vivant dans des habitations plus sûres grâce à des pratiques de construction plus sûres 

Partenaires de financement

Ce projet est financé par Hilti Foundation et d'autres donateurs. Ce projet fait partie du programme de développement de Swisscontact, cofinancé par la DDC (Direction du développement et de la coopération Suisse, Département fédéral des affaires étrangères DFAE).