Appui au Développement Economique Local et à la Prévention des Conflits dans les régions de Tombouctou et Gao

Le projet a pour objectif de contribuer à la stabilisation des régions de Tombouctou et Gao et à la résilience des communautés et des collectivités territoriales en favorisant à la fois le développement économique local de 42 communes et l’amélioration de la gouvernance dans ces zones d’intervention.

La crise socio-politique de 2012 au Mali a occasionné des déplacements massifs des populations et aggravé la situation socio-économique des régions du nord et du centre du Mali.

Malgré les progrès observés depuis la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation en 2015, la situation socio-politique du pays est restée instable, et la situation sécuritaire fragile du nord du Mali s’est propagée au centre du pays. Dans ce contexte, la mise en œuvre de projets de développement économique local parait adaptée à une situation socio-économique toujours fragile. Permettre l’accès des jeunes à des formations professionnelles de qualité, en phase avec des opportunités économiques locales, offrir des services d’information, d’orientation et d’appui à l’insertion professionnelle en vue de promouvoir et de faciliter leur insertion dans le monde du travail et leurs communautés respectives, constituent des options valables. 

invalid
Timbuktu
16.779436
-3.007550
invalid
Gao
16.257341
-0.033705
Durée du projet
2020 - 2023
Financé par
  • European Union Emergency Trust Fund for Africa

Le projet

Le projet ADEL s’inscrit dans la continuité des projets de Relance de l’Economie locale et d’Appui aux Collectivités dans le Nord du Mali (RELAC et RELAC II), mis en œuvre par LuxDev entre janvier 2016 et septembre 2019. L’objectif principal étant de contribuer à la stabilisation des régions de Tombouctou et Gao en accompagnant le développement économique local et l’amélioration de la gouvernance des 42 collectivités territoriales (Communes). Les actions du projet ADEL appuieront donc la résilience des communautés et des collectivités territoriales de Tombouctou et Gao et renforceront la gouvernance locale avec un accent sur la cohésion sociale et la prévention des conflits.

Swisscontact est chargé de former et d’insérer professionnellement des jeunes hommes et femmes âgés entre 15 et 40 ans, de la région de Tombouctou à travers l’auto-emploi et le travail salarié. Pour ce faire, des études de marché seront réalisées, les dispositifs de formation et d’insertion seront renforcés et l’apprentissage et la formation professionnelle des jeunes sera effectuée. Swisscontact mettra en place un Dispositif d’Orientation et d’Insertion Professionnelle (DOIP) constitué de 12 bureaux et assurera la formation d’une ressource humaine (conseiller d’orientation) au sein de chacune des bureaux pour qu’il soit en mesure d’accompagner les jeunes dans leur parcours de formation-insertion. 

Les objectifs du projet

Réaliser des études de marché sur les métiers porteurs ainsi qu’une campagne de sensibilisation et de communication pour les jeunes permettant :

  • Une bonne connaissance des opportunités économiques dans les communes d’intervention du projet.
  • La mobilisation et la participation active des bénéficiaires ainsi que leur implication active dans leur parcours de formation-insertion professionnelle.
  • La transmission d’informations clefsconcernant l’insertion professionnelle aux jeunes ainsi qu’aux différents acteurs intervenant dans l’insertion professionnelle des jeunes.


Réaliser l’apprentissage et la formation professionnelle des jeunes.

  • Assurer la disponibilité du DOIP (12 bureaux) avec des conseillers d’orientation.
  • Identifier les métiers porteurs et sélectionner les opérateurs de formation.
  • Accompagner les jeunes vers la formation et l’insertion par les conseillers d’orientation.


Renforcer les dispositifs de formation et d’insertion professionnelle au niveau régional.

  • Intervention au niveau du Cadre Régional de Gestion Partenarial de la Formation Professionnelle pour l’emploi
  • Renforcer le DOIP existant à travers un appui matériel et financier et la réalisation de 3 activités au cours du projet pour réunir les jeunes autour d’une activité commune positive.
 

Partenaire du projet

  • LuxDev
  • ONG locales
  • Bureaux d’Études nationaux

Résultats

Résultats attendus :
  • La formation de 2500 jeunes âgés entre 15 et 40 ans.
  • L’insertion professionnelle de 2000 jeunes parmi les 2500 formés, soit via l’auto-emploi soit en tant que salariés.
  • L’ouverture de 12 bureaux  DOIP.