Les 12 bureaux du Dispositif d’Orientation et d’Insertion Professionnelle accompagnent depuis 18 mois les jeunes de la région de Tombouctou

Insertion au marché du travail  
15.04.2022
Financé par l’Union européenne et mis en œuvre par LuxDev depuis décembre 2019, le projet ADEL  a contribué à augmenter  le nombre de structures dédiées à l’accompagnement des jeunes de la région de Tombouctou avec l’ouverture de 12 bureaux d’orientation et d’insertion professionnelle à travers les cercles de Tombouctou, Diré, Goundam, Gourma-Rharous et Niafunké.
Conseiller d'orientation à Tombouctou

Dédiés aux jeunes hommes et femmes qui cherchent à s’orienter professionnellement ou à recevoir des conseils en rapport avec leur projet professionnel, les bureaux du dispositif sont animés par des conseillers d’orientation qui, depuis 18 mois, conseillent et accompagnent les jeunes tombouctiens et tombouctiennes qui le désirent en fonction de leurs objectifs. 

Quel que soit leur profil, les jeunes peuvent trouver auprès d’eux des informations non seulement sur les formations disponibles dans leur cercle ou leur région, mais aussi sur les métiers existants ou encore les opportunités d’insertion. Pour qui en a besoin, il/elle trouvera également auprès de ces conseillers une aide précieuse à la recherche d’un emploi ou d’un stage.

S’ils ont jusqu’alors été prioritairement consultés par des jeunes de la région de Tombouctou cherchant à bénéficier d’une opportunité offerte dans le cadre du projet ADEL, les animateurs des bureaux veillent à rappeler à l’ensemble des jeunes tombouctiens et tombouctiennes de tous profils que leurs portes leur sont grandement ouvertes. En effet, nul besoin de vouloir bénéficier d’une opportunité du projet ADEL pour pousser les portes d’un bureau : qui souhaite être accompagné dans sa réflexion ou la concrétisation de son projet professionnel est le ou la bienvenu(e).

Formés à l’accompagnement des jeunes avec l’objectif d’offrir durablement des informations et conseils relevant de l’orientation et de l’insertion professionnelle, les conseillers d’orientation s’apprêtent désormais à accueillir davantage de jeunes préoccupés par la réalisation d’un projet conçu en dehors d’ADEL.

La pertinence de consulter un conseiller ou une conseillère d’orientation sans qu’il n’y ait d’opportunité d’accès à une formation ou un appui à l’insertion par un projet fait souvent l’objet de questions de la part de celui qui n’a pas jamais consulté ce genre de professionnels. Toutefois, ceux qui ont déjà rencontré un conseiller d’orientation ont souvent eu l’occasion de l’expérimenter : avoir la possibilité d’échanger avec une personne qui connaît le marché du travail, qui sait comment et où rechercher des opportunités d’emploi mais qui, surtout, est en mesure de porter un regard critique sur un projet professionnel, est extrêmement précieux.

Cela permet de faire des choix éclairés par rapport à son projet professionnel, qu’on soit  scolarisé ou pas, de recueillir des informations importantes sur les impératifs liés à la recherche d’un emploi ou d’un stage, mais aussi de déposer des dossiers de candidature valides et porteurs, de nature à atteindre des objectifs parfois longtemps attendus.

Depuis l’ouverture des bureaux du DOIP mis sur pieds dans le cadre du projet ADEL, 5 047 jeunes, dont 2 646 femmes,  sont venus consulter un conseiller ou une conseillère d’orientation à travers l’un des  12 bureaux d’orientation. Les prestations étant gratuites, il serait dommage que davantage de jeunes ne pensent pas à en profiter.

Parution dans le journal l'ESSOR

Mali
Formation professionnelle initiale
Appui au Développement Economique Local et à la Prévention des Conflits dans les régions de Tombouctou et Gao

Le projet a pour objectif de contribuer à la stabilisation des régions de Tombouctou et Gao et à la résilience des communautés et des collectivités territoriales en favorisant à la fois le développement économique local de 42 communes et l’amélioration de la gouvernance dans ces zones d’intervention.La crise socio-politique de 2012...