La valorisation des déchets 

Le projet cherchera à soutenir de meilleures pratiques de tri des déchets à la source, à introduire une utilisation plus efficace des ressources dans la production et la consommation, à développer un plus grand réseau de personnes engagées dans des pratiques d'économie circulaire, à commercialiser des produits et services écologiques innovants disponibles sur le marché, et à améliorer les partenariats public-privé qui soutiennent la responsabilité environnementale. 
invalid
Vientiane
17.9757058
102.6331035
invalid
Vang Vieng 
18.95009
102.44379
Durée du projet
2021 - 2024

La quantité totale de déchets produits dans les pays à faible revenu devrait être multipliée par plus de trois d'ici 2050. Le problème s'aggrave dans les régions de l'Asie de l'Est et du Pacifique, qui produisent 23 % des déchets du monde.  Comme de nombreux pays, la RDP Lao est très vulnérable aux effets du changement climatique et les défis environnementaux y devraient devenir plus urgents à l'avenir. La production de déchets augmente parallèlement à l'urbanisation : quelque 35,6 % de la population du Laos vit déjà dans des zones urbaines qui croissent à un rythme de 3,2 % par an. Dans la seule capitale Vientiane, les déchets solides municipaux devraient augmenter de plus de 60 % d'ici 2030, passant de 1 004 à 1 675 MT/jour.
Le secteur des services en RDP Lao est en pleine expansion et contribuera à 31,6 % de l'emploi total en 2019. Cependant, il est également un grand producteur de déchets; les pensions, les hôtels et les magasins produisant de gros volumes de déchets, notamment avec 24 kg par jour pour 30 chambres dans les hôtels et les pensions et 9 kg par magasin et par jour en moyenne.

Le système de gestion et de recyclage des déchets n'est actuellement pas en mesure de suivre la quantité de déchets produits. L'insuffisance constatée dans le tri, la collecte et l'élimination des déchets et le sous-développement des processus de recyclage sont les principaux facteurs limitant la résolution de ce problème. Il y a peu de production de produits recyclés dans le pays et la valeur ajoutée des matériaux recyclables s’obtient généralement après leur exportation. Ces problèmes contribuent à décourager les bonnes pratiques environnementales. Le faible taux de tri des déchets fait que de nombreux matériaux recyclables finissent dans des décharges ou sont brûlés illégalement, ce qui contribue aux problèmes environnementaux et sanitaires.

Les ramasseurs de déchets informels jouent un rôle important dans le système de gestion des déchets : ils collectent les matières recyclables telles que les bouteilles en plastique, les canettes d'aluminium, ou le papier provenant des ménages, des bâtiments et des entreprises ; ils opèrent ensuite leur tri et leur vente à des ferrailleurs pour faire des bénéfices. Cependant, les ramasseurs de déchets informels souffrent d'un statut social et d'un pouvoir de négociation faibles, manquent d'équipements de protection, n'ont souvent pas d’espaces de stockage, et sont victimes de l’instabilité des prix. 

Le projet sur la valorisation des déchets prévoit de s'attaquer aux contraintes mentionnées ci-dessus en engageant le secteur des services à améliorer la gestion des déchets dans certains districts de la capitale et de la province de Vientiane. Le projet cherchera à soutenir de meilleures pratiques de tri des déchets à la source, à introduire une utilisation plus efficace des ressources dans la production et la consommation, à développer un plus grand réseau de personnes engagées dans des pratiques d'économie circulaire, à commercialiser des produits et services écologiques innovants disponibles sur le marché, et à améliorer les partenariats public-privé qui soutiennent la responsabilité environnementale. Ces mesures sont complétées par des efforts visant à renforcer les capacités des ramasseurs de déchets informels afin qu'ils deviennent plus efficaces et augmentent la sécurité sur le lieu de travail.  

L'objectif global du projet est d'une part de réduire les coûts opérationnels des entreprises du secteur des services pour l'eau, l'électricité et l'élimination des déchets, ce qui entraîne une augmentation de leurs revenus pour conserver et/ou créer des emplois verts.  Cet objectif sera atteint par 

  • l'adoption de produits verts et de bonnes pratiques environnementales dans le secteur des services ainsi que 
  • l'accès à des services améliorés de gestion des déchets. 
  • D'autre part, le projet vise à augmenter les revenus des ramasseurs de déchets informels par l'amélioration de leurs conditions de travail grâce au renforcement des capacités et à l'accès à de meilleures opportunités commerciales.

Groupes cibles

  • les PME productrices de déchets dans le secteur des services (hôtels, pensions, restaurants, cafés et supérettes)
  • les ramasseurs de déchets informels

Résultats attendus

  • 170 PME du secteur des services augmentent leurs revenus ;
  • 100 ramasseurs de déchets améliorent leurs moyens de subsistance ;
  • 40 % des bénéficiaires sont des femmes ;
  • 30 emplois verts sont créés ;
  • 600 PME du secteur des services sont sensibilisées aux questions environnementales.

Partenaires de financement

Ce projet fait partie du programme de développement de Swisscontact, cofinancé par la DDC (Direction du développement et de la coopération Suisse, Département fédéral des affaires étrangères DFAE).

Nous vous remercions cordialement de soutenir notre travail avec votre don.