Perspectives pour les jeunes Tunisiens et Tunisiennes qualifiés et contribution de la diaspora tunisienne

Dans le cadre de sa collaboration avec la Tunisie, le programme développé par la Confédération suisse a pour objectif de gagner la diaspora tunisienne en faveur d’un développement durable en Tunisie et d’encourager la migration circulaire qualifiée entre la Tunisie et d’autres pays d’Europe.
Outre les défis que représentent les mouvements de personnes internes et transfrontaliers, la migration est également une force pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Pour cela, il s’agit de mobiliser les capacités des migrants et des membres de la diaspora, de partager les connaissances, d’investir des moyens financiers et de rétablir des liens avec les communautés dans les pays de provenance. Citons deux mesures remarquables en ce sens : la mobilisation de la diaspora et l’encouragement de la migration circulaire de la main-d’œuvre (qualifiée techniquement et scolairement). La Suisse soutient la mise en place de ces mesures dans des pays sélectionnés, dont la Tunisie.


invalid
Tunis, Tunisie
36.8064948
10.1815316
Suisse, Tunisie
Durée du projet
2020 - 2025
Financé par
  • Direction du développement et de la coopération DDC

Le projet

L’objectif du programme est que la Tunisie profite du potentiel de sa diaspora et de la migration circulaire pour un développement durable au niveau local, régional et national. La stratégie de mise en œuvre suit trois axes d’intervention :


L’implication de la diaspora
En facilitant les investissements supplémentaires et le commerce en Tunisie et en œuvrant au transfert du savoir-faire, on simplifie l’interaction entre les investisseurs et les PME.
Des partenariats avec les acteurs du secteur privé tels que les institutions de financement vont ainsi se créer. Le programme prévoit de créer des outils qui permettent le flux de moyens financiers. En outre, les nouveaux produits et services seront taillés sur mesure par rapport aux capacités et possibilités de la diaspora afin de tirer parti de son potentiel d’investissement dans le développement de la Tunisie.
Il faudra identifier les plates-formes institutionnelles pour l’engagement de la diaspora ainsi que les initiatives privées en Tunisie puis les renforcer afin de mobiliser et impliquer la diaspora en fonction des besoins du pays.


L’encouragement de la migration circulaire des jeunes talents tunisiens
Le deuxième axe d’intervention consiste à stimuler la migration de jeunes Tunisiens qualifiés qui viennent de terminer leurs études ou qui sont encore en formation professionnelle. Des structures/instruments pour aider les jeunes, ainsi que des partenaires en Suisse et en Tunisie (établissements de formation professionnelle et secteur privé) seront impliqués.
L’objectif est de faciliter la mise en relation entre les jeunes Tunisiens et Tunisiennes qualifiés et les entreprises suisses sur la base de l’accord pour les jeunes professionnels. Il est prévu que ces jeunes acquièrent de l’expérience et, qu’à leur retour en Tunisie, ils améliorent leur employabilité et apportent une contribution à l’économie de leur pays.


Des structures gouvernementales efficaces

Les activités se concentrent sur le soutien des autorités tunisiennes pour créer des structures gouvernementales efficaces sur le plan local, régional et stratégique, et pour intégrer le thème de la migration dans le cadre politique tunisien. Cela permettra de mettre en place des mesures gouvernementales concrètes.
Le potentiel de la migration au regard du développement socio-économique d’un pays (que ce soit de provenance ou de domicile) est incontestable. Les ressources de la diaspora dépassent largement la dimension économique si l’on tient compte du savoir-faire, de l’expérience, des capacités professionnelles et des réseaux établis par ces personnes dans d’autres pays, et donc de leur contribution sociale et culturelle. Afin d’exploiter au mieux tout le potentiel que représente la migration, le projet soutient le gouvernement tunisien dans la construction d’un cadre réglementaire efficace, l’aide à orienter sa stratégie de développement vers la nouvelle stratégie migratoire et à préparer un environnement favorable à l’utilisation du capital humain et financier.