Points forts des projets sélectionnés 2021

Les efforts que nous avons déployés au cours de l'année écoulée étaient d'autant plus pertinents que la pandémie a frappé avec une brutalité particulière les populations vulnérables de nombreux pays sous-développés. Grâce à notre programme de développement, 25 791 personnes marginalisées et vulnérables relevant du programme LNOB (Leave No One Behind) ont eu accès à des produits et services améliorés.

Le projet Tafawoq au Liban améliore l'intégration sur le marché du travail de jeunes femmes et hommes défavorisés, syriens, palestiniens, mais aussi libanais, grâce à un cycle de coaching de six mois. En outre, le projet introduit l'Opportunity Hub, qui met en relation les diplômés du Cycle de coaching avec des micro et petites entreprises (MPE). En 2021, 200 jeunes adultes (60% de femmes) ont terminé le cycle de coaching et ont pu améliorer leurs compétences professionnelles et sociales et étendre leur réseau. Le taux d'emploi des 136 diplômés du premier cycle est de 67%. Ce résultat est impressionnant dans le contexte de la crise économique sans précédent que traverse le pays. Le projet a également entamé une collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en 2021. À partir de 2022, il combinera l'aide humanitaire avec des stratégies de solution à long terme en soutenant les agriculteurs dans la culture d'Azolla (un type d'algues). Ces plantes sont nécessaires de toute urgence pour nourrir le bétail et renforcer la sécurité alimentaire. 

Le projet "Skills to Build in Mozambique", quant à lui, favorise une étroite collaboration avec le secteur privé en offrant des possibilités d'emploi dans le secteur de la construction grâce à des mesures de formation spécifiques. Une grande partie des ouvriers du bâtiment et des propriétaires d'ateliers déjà employés ont acquis leurs compétences par "apprentissage sur le tas". Pour leur permettre d'obtenir un certificat officiel pour leurs compétences, le projet, en étroite collaboration avec l'agence gouvernementale compétente, a poussé le système de certification basé sur les compétences (Reconnaissance des acquis ou Reconnaissance des compétences acquises). En 2021, le Conseil des ministres a adopté le décret introduisant la certification des compétences acquises antérieurement. Par la suite, 25 propriétaires d'ateliers ont déjà reçu un certificat reconnu au niveau national pour leurs compétences. 

Le projet Innovation pour une agriculture durable au Cambodge promeut des technologies appropriées et des services de vulgarisation pour une intensification durable de la production agricole. La santé des sols s'en trouvera améliorée, ce qui permettra aux petits exploitants agricoles d'accroître leur productivité agricole et leurs revenus. 2 800 petits exploitants (14% de femmes) ont été touchés en 2021 par les activités du projet comme, par exemple, les activités de promotion des semences de cultures de couverture. La culture de plantes de couverture pendant les périodes de jachère permet de réduire l'érosion des sols, d'améliorer leur fertilité et de lutter contre les mauvaises herbes.