Une source alternative de protéines pour la pisciculture au Bénin

Agriculture durable
02.07.2021
Pour contribuer à la sécurité alimentaire des populations béninoises tout en générant de revenus supplémentaires, Swisscontact accompagne les pisciculteurs locaux dans la résolution des problèmes majeurs qu’ils rencontrent tels que la faible production, l’accès à la provende et l’accès au marché. A travers son Projet « Béninclusif - Marchés dynamiques pour les produits agricoles », Swisscontact accompagne l’entreprise Central West Africa Consulting (CWAC), spécialisée dans la production des larves de mouche soldat noir (asticots) en vue d’accroitre sa capacité de production. 
Dr Doha Y. G. Awohouedji dans l’insectarium 

CWAC est dirigée par M. Doha Yétongnon Gnimansou Awohouédji, un jeune entrepreneur de 40 ans. C’est au cours d’une foire qu’il a connu l’équipe de projet Béninclusif de Swisscontact qui a découvert en lui une opportunité d’impact systémique. Il produit sur sa ferme des asticots pour améliorer la qualité de provende des poissons d’élevage. Son projet s’inscrit dans le cadre de la promotion de la provende industrielle et de l’introduction des intrants alternatifs (larves d’insectes, déchets biologiques, …), l’un des domaines d’intervention du projet.

«Depuis deux ans, plus de dix substrats durables destinés à nourrir les poissons ont été testés ». 

Les résultats des recherches ont montré que les asticots constituent une bonne source de protéines saines et de bonne qualité pour les poissons. Elles ne présentent aucun risque pour la santé humaine ou animale et représentent un avantage économique en raison de la faiblesse des coûts de production.

«La provende la plus usuelle aujourd’hui sur le marché coûte 900 F CFA le kilo (1.50 CHF). Celle que nous fabriquons ici revient à 550 F CFA (0.90 CHF), vous voyez ce que ça fait sur une tonne d’aliment » s’étonne Doha. L’utilisation de cette source alternative de protéines dans l’alimentation des poissons donnera l’opportunité aux pisciculteurs de vendre leurs poissons à des prix accessibles et de générer des revenus supplémentaires d’où une répartition plus décente du profit à l’intérieur de la chaine de valeur.

Inoculation des larves éclos 
Aération du substrat végétal séché pour les asticots par toute l’équipe de Doha

C’est ainsi que CWAC s'est engagé dans un partenariat gagnant-gagnant avec Béninclusif pour l’appui à l’accroissement de sa capacité de production et à la promotion desdites larves auprès des pisciculteurs et fabricants de provende. Pour soutenir le développement de ce nouveau produit, le projet a appuyé CWAC en vue de la sensibilisation de ces utilisateurs sur l’importance des larves d’insectes dans l’alimentation des poissons.  Cette sensibilisation a eu un effet positif sur les pisciculteurs, augmentant leur indice de confiance en ce produit et entrainant ainsi une véritable augmentation des commandes.

«Avant la sensibilisation, notre production était environ de 1.5 tonnes le mois. Actuellement, nous enregistrons une commande mensuelle de 20 tonnes. Les pisciculteurs me mettent la pression pour que je démarre les livraisons. Je pensais que ma production est plus destinée aux gros industriels mais non, les pisciculteurs m’en ont démontré le contraire » explique M. Awohouédji.

Grâce à la facilitation par Béninclusif, CWAC a trouvé un réel marché mais se trouve confronté à un autre problème : trouver assez de substrat (nourriture) pour la production des 20 tonnes d’asticots par mois. Le projet va donc soutenir CWAC pour trouver des sources additionnelles de substrat dans le secteur de l'agriculture régionale.

Par ailleurs, Béninclusif accompagne CWAC dans l’élaboration d’un plan d’affaire auprès du Fonds National de Développement Agricole (FNDA), un instrument du gouvernement béninois qui permet aux entreprises agricoles d’accéder plus facilement aux financements pour leurs projets.

La mise en place d’une relation d’affaires avec CWAC permettra aux pisciculteurs d’émerger de leur situation de précarité.

Des pupes de mouche soldat noir
La Mouche Soldat Noir (Hermetia illucens) 
Mélange de larves et de substrat
Des larves de mouche soldat noir
»Grâce à la promotion de cet aliment alternatif riche en protéines, susceptible de substituer la farine de poisson dans la provende, mes revenus ont augmenté de 10%. J’aimerais que tous les pisciculteurs du Bénin utilisent des provendes faites à base d’asticots de mouches de soldat noir parce que le coût diminue de presque la moitié«
Dr Doha Y. G. Awohouedji