Une nouvelle dynamique pour les projets du Fonds National de Développement Agricole

Agriculture durable
09.02.2022
Le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) est un outil privilégié de financement des initiatives communales de promotion des filières agricoles. Sa mission est de contribuer à l’amélioration des revenus agricoles et à la sécurité alimentaire par la promotion de l’investissement privé dans le secteur agricole pour une meilleure exploitation du potentiel agricole national. Pour la réalisation de ces initiatives, le FNDA et le consortium Swisscontact-LARES ont signé un protocole d’accord qui vise à instaurer une dynamique d’échange facilitant la complémentarité et la synergie d’actions entre les deux parties.

Le développement de cette synergie d’actions a permis l’organisation, en 2021, d’une tournée d’information et de sensibilisation sur la nouvelle procédure du FNDA au profit des bénéficiaires du Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR 3) financé par la Coopération suisse. Cette tournée a permis à ces bénéficiaires de soumettre plusieurs projets dont treize (13) ont reçu un avis favorable du FNDA pour un montant global de 717 628 300 F CFA (1 196 047 CHF). Les domaines d’intervention concernés sont en lien avec les activités de ceux-ci et sont liées aux filières prioritaires promues par les Agences Territoriales de Développement Agricole.

La recherche d’une stratégie participative de mise en œuvre des projets acceptés, mettant les promoteurs au cœur des décisions, a conduit le FNDA à solliciter le consortium Swisscontact-LARES en tant que facilitateur. L’organisation, du 26 au 30 janvier 2022, d’un atelier technique de concertation des différents acteurs suivi d’une tournée d’information et de sensibilisation des bénéficiaires sur les modalités de réalisation desdits projets, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’entente.

Les participants à l'atelier technique de concertation des différents acteurs impliqués dans la réalisation des infrastructures

Cet atelier ayant réuni les Directions Départementales de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche de l’Atacora, de la Donga, du Borgou, de l’Alibori, des Collines et du Mono, la Direction du génie rural, Swisscontact et le FNDA, a été l’occasion pour le Directeur des Opérations du FNDA de présenter sa structure notamment les différents guichets de financement et les mesures spécifiques de soutien au secteur agricole.

Le Directeur des opérations, Franck Baropa. donnant des explications à un membre du comité de contrôle de l'unité de séchage de mangues à Boukoumbé (Nord-ouest, Bénin). Cette unité est gérée par l'Union des Femmes pour le Développement de Boukoumbé

« Le FNDA est un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie de gestion, placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche avec un Conseil d’Administration de 7 membres. Il est abondé par des ressources de l’Etat et celles extérieures incluant les fonds de la Coopération suisse. Il a trois guichets fonctionnels complémentaires à savoir : le guichet 1 pour les subventions aux investissements agricoles ; le guichet 2 pour l'accès aux services non financiers et le guichet 3 destiné à la facilitation de l'accès aux services financiers » précise le Directeur des opérations, Franck Baropa.

»« La Coopération suisse s’est intégralement positionnée sur le guichet 2 et sur le sous-guichet 1-2 qui ne concerne pas les communes. Le FNDA utilise les ressources suisses pour financer, en termes de subventions, les projets des bénéficiaires que sont les organisations professionnelles agricoles filières, les petites et moyennes entreprises agricoles, les coopératives, les groupements, les groupements d’intérêt économique et les centres de recherche et d’innovation »
Franck Baropa, Directeur des opérations du FNDA.

Les participants à l’atelier ont également pris connaissance de l’approche méthodologique de la réalisation des infrastructures présentée par le consortium. Ainsi, le processus d’accompagnement des bénéficiaires, la démarche technique, les ressources, outils et méthodes et le planning de mise en œuvre du processus ont fait l’objet d’échanges et de recommandations.

L'équipe de PASDeR et le coordonnateur de l'Union Départementale des Producteurs de l'Atacora-Donga devant la machine à sécher la mangue. 
Les membres de la Coopérative villageoise des ramasseuses et transformatrices de karité en beurre bio de Yédékanhoun à Matéri (Nord-ouest Bénin)

A l’issue de la tournée conjointe de sensibilisation, les attentes ont été globalement comblées. Les différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ces projets ont cerné leurs rôles et responsabilités dans ce nouveau mécanisme. Le consortium, en tant que facilitateur, a visité les sites d’implantation de chaque infrastructure à réaliser et compte appuyer le processus de leur sécurisation.

Le partenariat entre le FNDA et le Consortium Swisscontact-LARES permettra la mise en œuvre efficace des projets validés selon une approche retenue par le consortium.

Le Programme d'appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR) est financé par la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) et mis en œuvre par le consortium Swisscontact-LARES.

Bénin
Ecosystème entrepreneurial
Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR)
Le quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH4) réalisé au Bénin a permis de dénombrer 10 008 749 habitants résidents dont 51,2% de sexe féminin. En rapportant cet effectif à la superficie du Bénin (114 763 km²), il se dégageait une densité de 87,2 habitants au kilomètre carré en 2013. En particulier,...