Relancer la filière agrumiculture au Bénin par une collaboration accrue avec les acteurs locaux

Agriculture durable
23.06.2021
Le projet Béninclusif a pour objectif principal d’améliorer les conditions de vie des familles des exploitants en favorisant la dynamique du marché. La filière agrume offre d’importantes opportunités. Mais elle est confrontée à de grands défis tels que le manque d’intrants spécifiques, le vieillissement des plantations d'orangers etc... 

Après des investissements initiaux remontant aux années 1970, le secteur n’a plus été promu comme cela se devrait. Cette situation  a conduit à une diminution de la qualité du matériel végétal qui, aujourd'hui, est confronté à d'énormes difficultés. 

Pour pallier cette mauvaise qualité, Béninclusif a lancé une collaboration avec l’Agence Territoriale de Développement Agricole du Pôle 5 (ATDA 5) et la Direction de la Production Végétale (DPV) en facilitant l’élaboration et la validation du Règlement Technique Annexe (RTA). 

La variété d'oranges "pineapple"

Ce Règlement Technique Annexe pose les nouvelles bases d'améliorations systémiques et définit le cadre réglementaire pour les activités futures de la production, de contrôle de la qualité, de la certification et du conditionnement des plants greffés des agrumes. Par conséquent, le règlement vise à faciliter l’inspection et la certification des plants greffés auprès des pépiniéristes, gage de matériel végétal de plantation de qualité. Il permettra à la DPV de disposer des outils techniques nécessaires à l’exécution de son rôle régalien de contrôle et de certification des semences végétales. En effet, le contrôle s’exerce depuis le matériel de départ jusqu’à la semence commerciale. Il est effectué au champ, en pépinière, en laboratoire et dans les circuits de distribution selon diverses modalités prescrites par le RTA.

Grâce à la facilitation de Béninclusif, ce règlement et le projet d’arrêté portant son homologation ont été soumis au cours d’un atelier à l’appréciation des différents acteurs de la filière afin de les rendre disponibles. 

»La promotion de toute filière passe par celle du matériel de plantation or on ne peut pas certifier une semence sans les normes«
Roland Soglobossou, Directeur de la DPV 

Aux termes de l’atelier, il a été recommandé que la DPV accompagne l’ATDA 5 dans le respect de la feuille de route de mise en œuvre des activités de production des plants greffés des agrumes actualisée. 

Enfin, l’accompagnement du projet exécuté par Swisscontact est souhaité en vue de permettre l’accès aux intrants spécifiques et adaptés qui seront fournis par des entreprises locales.