L’hygiène et la sécurité dans la production des larves de mouche soldat noire

Agriculture durable
22.12.2022
L’exploitation d’une unité de production des Larves de Mouche Soldat Noire (LMSN) ne présente pas de risques élevés pour la santé. Toutefois, la méconnaissance des mesures élémentaires d’hygiène et de sécurité expose souvent l’écosystème à des menaces telles que les émissions gazeuses, la prolifération des nuisibles et autres agents pathogènes. Il est très important de veiller à maintenir des conditions d’hygiène et de sécurité rigoureuses. Pour améliorer ces conditions et augmenter la capacité de production de ces larves, le projet Béninclusif accompagne trois producteurs de LMSN que sont les entreprises « Central West Africa Consulting (CWAC) », l’entreprise « Animaux divins » et l’entreprise « Mont Noe".
Les Mouches Soldat Noires mortes

Pour ce faire, le projet contribue à l’extension de leurs unités de production, à la sensibilisation sur les normes d’hygiène et de sécurité et à l’application des bonnes pratiques des itinéraires techniques de production des LMSN. L’objectif principal est de prévenir la propagation des maladies et d’éloigner les parasites. « Mon insectarium a été attaqué par les fourmis et presque toutes les mouches sont mortes durant une nuit, je dois redémarrer la production » déclare le Directeur de l’entreprise CWAC. Pour éviter cela, des appuis conseils sont prodigués aux entreprises afin que les activités régulières qui garantissent ces conditions soient incluses dans les plans de travail. Cela comprend le nettoyage régulier des surfaces de travail, le stockage sûr des aliments pour animaux ou les mesures structurelles qui empêchent les prédateurs (rats ou oiseaux) de détruire la production.

Sigis Soukpo, promoteur de l’entreprise « Mont Noe » très content de son partenariat avec le projet Béninclusif, affirme : « Le maintien de l’ordre général dans toutes les zones de mon unité de production et le nettoyage quotidien des ustensiles sont des pratiques courantes chez moi. J’accorde un grand intérêt à l’exécution de ces tâches à la suite de la formation à laquelle j’ai participée et qui a été soutenue par le projet Béninclusif . Grâce au partenariat en cours avec le projet, mon objectif est de maximiser la production de larves (au moins cinq tonnes par mois) pour répondre à la demande sans cesse croissante de larves et aussi nourrir mes poissons ».

La larve de mouche soldat noire constitue une importante source naturelle de protéines, de graisses, de calcium, d’énergie, de vitamines et de minéraux pour les animaux d'élevage (poulets, poissons, porcs et les reptiles). Elle peut se nourrir d’une multitude de déchets organiques : épluchures, restes de repas, tourteaux de soja, déchets d’animaux, coco râpé, fumiers et lisiers. En s’alimentant, la larve va digérer ces déchets pour sa croissance et va s’enrichir en nutriments. Il est nécessaire de contrôler ces déchets pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas de matières dangereuses.

Le respect de toutes ces mesures de sécurité et d’hygiène permettra aux producteurs de larves de mouches soldat noires de produire des larves de qualité pour nourrir les poissons. Cela leur permettra également de valoriser les déchets organiques et d’augmenter leurs revenus. Le projet espère qu’ils accorderont autant d’importance à l’exécution de ces pratiques qu’à celles directement liées à l’opération de production des larves.

Bénin
Agriculture durable
Béninclusif - Marchés dynamiques des produits agricoles durables
Le projet a pour objectif principal d’améliorer les conditions de vie des familles des exploitants en favorisant la dynamique du marché. Par une approche de systèmes inclusifs, il se concentre sur les marchés et les écosystèmes agricoles qui sont peu développés au Bénin. Dans sa première phase (2021-2024), un accent particulier sera mis sur la pisciculture et l’agrumiculture, deux secteurs à fort potentiel promus par le gouvernement béninois.