Le Point de Vue des Partenaires - Cabinet Conseils et Développement

Agriculture durable
28.03.2022
Des partenaires locaux forts sont la clé de tout projet de développement. C'est encore plus évident pour les collaborations riches et étroites utilisées dans l'approche des marchés inclusifs. Où voient-ils les avantages de cette méthode de travail ? Brice Koffi, de l’entreprise « Cabinet Conseils et Développement » explique comment les prestataires de formation innovants profitent de la vision du changement de Béninclusif.

Des partenaires locaux forts sont la clé de tout projet de développement. C'est encore plus évident pour les collaborations riches et étroites utilisées dans l'approche des marchés inclusifs. Cette rubrique propose donc à certains des partenaires clés de Béninclusif d'exprimer leur opinion sur le rôle de facilitateur du projet.

Le Cabinet Conseils et Développement est dirigé par M. Brice Koffi, un jeune entrepreneur de 34 ans. C’est au cours d’un atelier de présentation du projet qu’il a connu l’équipe de Béninclusif qui a décelé en lui une opportunité d’impact systémique dans le domaine du renforcement des capacités qu’il soutient. En effet, Brice gère à Bohicon (centre du Bénin) un bureau d’étude qui fournit des conseils professionnels et des services d’assistance technique aux Petites et Moyennes Entreprises. Le partenariat avec ce bureau a facilité l’élaboration des plans d’affaires de ses bénéficiaires et leur mise en relation avec les Prestataires des Services Financiers (PSF) pour le financement.

 

Monsieur Koffi, quel est le problème que Béninclusif vous aide à résoudre ?

Pour moi, en tant que prestataire de services de formation, il est essentiel d'accéder à de nouveaux marchés. Actuellement, l'ensemble du secteur du renforcement des capacités est trop dépendant des subventions directes des donateurs. Pour que mon activité soit plus pérenne, je travaille au développement d'un produit que mes clients sont prêts à payer eux-mêmes, sans subventions. Béninclusif, avec son approche des marchés inclusifs, est un partenaire idéal pour piloter mes idées et surmonter le scepticisme initial. Le projet ne se contente pas de financer les bénéficiaires, mais vise à accompagner les acteurs innovants comme moi, afin de développer le marché de la formation au Bénin.

M. Brice Koffi, Directeur du Cabinet Conseils et Développement

Comment appréciez-vous la collaboration avec Béninclusif ?

La base de notre collaboration est l'idée qu'une formation devrait être payée par les bénéficiaires plutôt que par un donateur. Pour y parvenir sans créer un trop grand choc dans le système, nous devons introduire progressivement un mécanisme de cofinancement dans lequel les bénéficiaires et le prestataire de services contribuent. Une fois que la confiance dans la qualité et l'impact d'une telle formation s’est installée, leur contribution peut être progressivement augmentée jusqu'à ce qu'elle couvre la totalité des coûts. Béninclusif nous a aidé à formuler cet objectif et à développer un modèle d'affaires pour une première expérience. Dans celui-ci, moins de la moitié des coûts sont couverts par le projet, tandis que les bénéficiaires et nous-mêmes contribuons. Le personnel de Béninclusif a été très utile pour développer l'idée et nous motiver à prendre le risque.

 

A votre avis, que pensez-vous de l'approche des marchés inclusifs du projet Béninclusif ?

J'apprécie l'approche des marchés inclusifs de Béninclusif car elle est basée sur la recherche de solutions locales et durables. Elle me permet de développer ma stratégie commerciale, d'améliorer mes services et d'accéder à de nouveaux marchés, comme l'intermédiation financière et le coaching des entrepreneurs. Mes clients en profiteront pour améliorer les performances de leurs entreprises en termes de productivité, ce qui devrait à terme les aider à augmenter leurs revenus.

  

Comment les prestataires des formations vont-t-ils se développer dans les cinq prochaines années ?

J'espère que le secteur de la formation informelle deviendra plus indépendant des donateurs internationaux. Au lieu de se contenter de réagir aux appels des projets de développement, les prestataires locaux devraient investir dès maintenant dans leurs propres produits et services, afin de pouvoir les vendre de manière indépendante sur le marché. On peut se demander si cela sera déjà réalisé dans cinq ans, mais certains signes montrent que le système est en train de changer. Des entreprises comme la nôtre tentent activement de nouvelles approches et sont prêtes à co-investir, avec l'accompagnement de projets comme Béninclusif. Et les choses bougent aussi au niveau de l’État, où le Fonds National de Développement Agricole (FNDA), notamment, propose des options intéressantes pour des subventions à la formation, qui dépendent beaucoup moins de la générosité internationale. C'est la voie à suivre et j'espère motiver d'autres prestataires de services travaillant dans ce domaine à me suivre.

De plus amples informations sur les réalisations du projet sont disponibles sur le site web du projet, y compris la possibilité de s'inscrire au "Bulletin Béninclusif".

Bénin
Ecosystème entrepreneurial
Béninclusif - Marchés dynamiques des produits agricoles durables
Ce projet fait partie du programme de développement de Swisscontact, cofinancé par la Direction du développement et de la coopération Suisse (DDC), Département fédéral des affaires étrangères DFAE.