Entrepreneuriat Féminin : vecteur d'émancipation pour les jeunes femmes

Ecosystème entrepreneurial
08.03.2022
L’un des objectifs majeurs du FACEJ est d’accompagner au moins 40% de jeunes femmes entrepreneures dans la création ou le développement de leur entreprise. 

Le Fonds d’Appui à la Création d’Entreprise par les Jeunes, financé par l’Ambassade du Danemark et l’Ambassade des Pays-Bas, est mis en œuvre par le consortium Swisscontact et Plan-BØRNEFONDEN. 

Le projet vise à accompagner 1 652 jeunes de 18 à 30 ans dans la création et/ou développement de leur entreprise dans les régions de Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou et Kita.

L’un des objectifs majeurs du FACEJ est d’accompagner au moins 40% de jeunes femmes entrepreneures dans la création ou le développement de leur entreprise. Bien que les barrières socio-culturelles peuvent dans bien des cas mettre un frein aux aspirations des jeunes femmes dans la création d’une entreprise formelle, l’équipe FACEJ est fière d’en compter 527 sur les 1 375 entreprises accompagnées, soit 38 %.

Ces jeunes femmes évoluent dans TOUS les secteurs d’activités : agriculture/élevage, transformation agroalimentaire, BTP, artisanat, service, mode, cosmétique, environnement et Technologies de l’Information et de la Communication. Elles restent cependant majoritairement présentes dans les secteurs de la transformation agroalimentaire, les services, la mode et le cosmétique.

Aichatoun Touré - cheffe de l'entreprise "Codesign", spécialisée dans le digital 
Sakalé Troaré - cheffe de l'entreprise "Mamali Moringa", spécialisée dans la transformation du Moringa 

Afin de contribuer à une meilleure prise en compte des obstacles rencontrés par les femmes, le FACEJ veille actuellement à intégrer une approche « genre » à travers cinq modalités :

  1. Le plan d’identification des facilitateurs doit contenir une stratégie d’identification des jeunes femmes ;
  2. Le recours à un facilitateur, ayant des compétences en matière d’accompagnement des publics féminins ;
  3. L’attribution d’une « prime innovation » pour les projets portés par des femmes sur un secteur traditionnellement perçu comme masculin ;
  4. L’assouplissement du critère d’âge en faveur des femmes lors de la création d’entreprise : 18 à 35 ans au lieu de 18 à 30 ans ;
  5. La mise en place d’un groupe de femmes « Ambassadrices du FACEJ » comme plateforme d’accompagnement et d’identification des jeunes femmes dans les régions (hors Bamako). L’objectif étant de renforcer les compétences et développer les capacités des jeunes femmes face aux défis de l’entrepreneuriat féminin.

Il est essentiel de noter que l’entrepreneuriat féminin reste un vecteur important d’émancipation pour les jeunes femmes. 

A travers leurs activités et responsabilités en tant que cheffes d’entreprise elles créent des emplois et contribuent au PIB national, deviennent indépendantes financièrement, gagnent en autonomie, peuvent plus facilement subvenir aux besoins de la famille et faciliter ainsi l’éducation des enfants, gagnent en confiance en elles, sont plus épanouies et renforcent leur pouvoir de décision et leur pouvoir d’agir.

L’équipe FACEJ tient à profiter de cette journée du 8 mars pour saluer tous les efforts, le courage et la ténacité de ces jeunes femmes ! 

A cette occasion, nous avons rencontré 2 jeunes femmes créatrices de leur entreprise dans des secteurs d’activité perçus comme masculins.

Mali
Ecosystème entrepreneurial
Appui à la Création d’Entreprise par les Jeunes
Le Mali fait face à plusieurs défis majeurs relatifs à l’emploi des jeunes. Il s’agit de : (i) l’augmentation rapide de la population en âge de travailler et les difficultés d’insertion professionnelle des jeunes, (ii) l’importance des emplois informels, (iii) la faible proportion d’emplois formels dans les secteurs privé et...