Développement de la filière mangue au Bénin : La Fédération Nationale des Producteurs de Mangue (FéNaProM) se dote d’une boussole

Agriculture durable
12.09.2021
Le Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR), financé par la coopération suisse, vise à « contribuer à l’accroissement durable de la productivité des Exploitations Familiales Paysannes (EFP) par la promotion d’au moins quatre filières agro-alimentaires ». La filière mangue dont le potentiel reste porteur d’espoir pour les EFP, offre d’importantes opportunités en termes d’existence de marché et de spécialité des Pôles de Développement Agricole mais elle est aussi confrontée à de grands défis tels que les effets néfastes du changement climatique. Pour répondre à la demande du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche d’intensifier l’appui à la filière mangue, le PASDeR 3 soutient la FéNaProM en facilitant l’élaboration et la validation de son plan stratégique. 
Vue d'ensemble des participants à l'atelier

Ce plan stratégique est un document de prospective et de planification qui traduit la vision de la FéNaProM pour les cinq prochaines années. Il permet, après un diagnostic conséquent, de définir des stratégies claires et des actions prioritaires à mettre en œuvre au cours de cette période pour l’essor de la filière.

C’est au cours d’un atelier qui a eu lieu à l’Hôtel des Princes de Bohicon du 02 au 03 septembre 2021 que ce plan stratégique du développement de la FéNaProM pour la promotion de la filière mangue a été soumis à l’appréciation des différents acteurs de la filière afin de l’améliorer et le rendre disponible. Il s’agit des représentants des élus de la FeNaProM, d’une délégation du PASDeR 3, des coordonnateurs des Unions Départementales des Producteurs (UDP) des départements du Borgou, Alibori, Donga et Atacora, des représentants de la Fédération des Unions des Producteurs (FUPRO) et de l’Agence Territoriale de Développement Agricole du Pôle 5 (ATDA 5) et de l’équipe technique de la FeNaProM.

Cet atelier a permis de recueillir l’adhésion des parties prenantes afin de les engager à la bonne mise en œuvre de ce plan pour les 5 années à venir. 

Le président de la FéNaProM

Le Président de la FéNaProM salue l’engagement et la détermination de tous ceux qui ont enrichi le document fondamental qui donnera plus de visibilité aux actions de la FéNaProM. « Il va nous permettre de mieux nous comporter, percevoir l’avenir avec persévérance et pouvoir agir avec beaucoup de réussite. Je souhaite donc que le conseil agricole soit le creuset d’élaboration des éléments de renforcement des capacités pour les membres afin que la mangue prenne son envol et devienne une filière de valeur » précise t-il. 

Le représentant de l’ATDA  Pôle 5

 Le Représentant de l’Agence Territoriale de Développement Agricole (ATDA 5) affirme : « Il serait intéressant de pouvoir y intégrer l’irrigation compte tenu des effets néfastes du changement climatique que les producteurs subissent aujourd’hui ». Il exhorte la FeNaProM à s’investir davantage pour la promotion de cette filière à travers la disposition d’une représentation de tous les départements produisant la mangue, la subvention des plants au nord et l’organisation des autres acteurs de la chaine de valeur.

Les travaux ont été dirigés par un présidium de trois membres, présidé par le représentant de la Fédération des Unions des Producteurs (FUPRO). Ils ont permis aux participants de passer au peigne fin l’état des lieux de la filière et les propositions d’actions faites dans la version provisoire soumise par le consultant recruté à cet effet. Au terme de ces travaux, le plan stratégique 2022-2026 de la FeNaProM a été validé à l’unanimité des participants sous réserve de la prise en compte des recommandations assorties de délais de mise en œuvre.

Les participants lors de la présentation du plan stratégique
L'ensemble des participants à la fin de l'atelier

La FéNaProM a défini les valeurs fondamentales sur la base desquelles elle entend améliorer son fonctionnement, accroitre son impact et renforcer ses relations avec les institutions qui partagent ses objectifs. « Grâce au financement de la Coopération suisse, le consortium Swisscontact-LARES va accompagner les acteurs qui sont dans la filière mangue afin qu’elle puisse connaitre des jours meilleurs » s’engage le Chargé de Programme du PASDeR 3.

Le Programme d'appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR) est financé par la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) et mis en œuvre par le Consortium Swisscontact-Lares.