Améliorer la qualité du matériel végétal des agrumes au Bénin

Agriculture durable
22.12.2022
La filière Agrume au Bénin est confrontée à d’énormes difficultés sur les plans structurel, organisationnel, managérial, technique et commercial. Depuis la rupture de la coopération bénino-israelienne dans les années 70, le secteur des agrumes est géré par des acteurs privés qui en ont fait leur activité exclusive. Ainsi, les appuis de l’Etat visant la valorisation de ce secteur sont demeurés insuffisants. Par conséquent, les plantations sont restées vétustes, les pépiniéristes sans formation et ces derniers ne produisent plus des plants de qualité, les variétés locales existantes sont dégénérées du fait de mauvais greffage, et ne produisent plus les fruits de bonne qualité.

La plupart des unités de transformation ne bénéficiant pas d'assez d'appui technique, ne maîtrisent plus les bonnes pratiques de transformation d’orange. Ce qui impacte négativement la qualité du jus d’orange, souvent amer ou acide qu’elles produisent. A cela, s’ajoute la prolifération des pépiniéristes pirates qui produisent des plants inadaptés, qui après plusieurs années (généralement 6 à 7 ans) d’entretien ne fleurissent point, causant ainsi des déficits financiers et de temps aux producteurs et exploitants agricoles.

A l'avènement du nouveau régime, la filière a commencé à bénéficier de l'attention du gouvernement. Ainsi, conscient de ces problèmes qui ralentissent l’émergence de cette filière, le projet Béninclusif, en partenariat avec les acteurs publics que sont l’Agence Territoriale de Développement Agricole (ATDA) pôle 5, la Direction de la Production Végétale (DPV), l’Institut National de Recherche Agronomique du Bénin (INRAB) et la Direction Départementale de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (DDAEP) du Zou et du Couffo, a entrepris la restauration de la qualité du matériel végétal des variétés locales d’agrumes produites au Bénin.

»La Direction de la Production Végétale met à contribution son expertise pour la production de plants greffés performants d’agrumes certifiés. «
M. Félix Amata Houessin, Chef de Division du Suivi de la Production Semencière à la Direction de la Production Végétale du Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche du Bénin
L'identification des variétés d'orange par les producteurs d'agrumes

C’est dans ce contexte qu’une équipe multi-acteurs composée des parties prenantes précédemment citées, a parcouru du 21 au 25 novembre 2022 les 14 communes de production d’agrumes du pôle 5 afin d’identifier et de valider les sites des pépiniéristes professionnels qui répondent aux normes admises par le Règlement technique annexe des agrumes. Cette activité a permis de sélectionner soixante-onze (71) pépiniéristes professionnels dont sept (07) femmes.

Cette même équipe est ensuite redéployée sur le terrain du 12 au 16 décembre 2022 pour procéder au marquage, à la codification et au géoréférencement des arbres-mères sur lesquels les pépiniéristes sélectionnés iront prélever les greffons et les arbres porteurs de pépins qui serviront à la production des portes greffe. Au total, 360 arbres élites ont été marqués, codifiés et géoréférencés. 

Marquage et codification d'un oranger par une pépiniériste
2 couleurs de traits de peinture : Arbre porteur de pépins qui servira à produire des porte-greffes
Marquage et codification d'une variété locale (orange valencia, orange pineapple, orange wikiwa, ou Mandarine Dansi)
3 couleurs de traits de peinture : Arbre mère sur lequel seront prélevés des greffons
»Les difficultés rencontrées sont liées au grand nombre de plantations d’agrumes proposées à la fois pour le marquage. Grâce à notre savoir-faire, nous avons su gérer la situation et marquer l’essentiel, utile à eux tous. Néanmoins, il est proposé une deuxième phase complémentaire.«
M. Félix Amata Houessin, Chef de Division du Suivi de la Production Semencière à la DPV du Ministère en charge de l'agriculture

Ces activités permettront d’assainir la corporation des pépiniéristes afin d’assurer la traçabilité des plants greffés vendus aux producteurs. Quatre étapes restent à franchir pour finaliser le processus d’amélioration du matériel végétal enclenché. Il s’agit de (1) un second ratissage pour mettre à la disposition des pépiniéristes, un nombre plus important d’arbres élites pour la production des plants améliorés d’agrume ; (2) l’organisation d’un atelier de validation des sites des pépiniéristes retenus, de l’identification et du marquage des arbres élites effectués, (3) le renforcement des capacités des pépiniéristes et (4) la certification des plants greffés produits par ces pépiniéristes. La mise en œuvre de ces activités contribuera à l’augmentation du revenus des acteurs de 15% d’ici la fin de la phase en 2024.

Bénin
Agriculture durable
Béninclusif - Marchés dynamiques des produits agricoles durables
Le projet a pour objectif principal d’améliorer les conditions de vie des familles des exploitants en favorisant la dynamique du marché. Par une approche de systèmes inclusifs, il se concentre sur les marchés et les écosystèmes agricoles qui sont peu développés au Bénin. Dans sa première phase (2021-2024), un accent particulier sera mis sur la pisciculture et l’agrumiculture, deux secteurs à fort potentiel promus par le gouvernement béninois.