Système de Qualification et d’Accès au Travail

Le but du projet vise que les haïtiens ont accès, tout au long de leur vie professionnelle, aux compétences requises par les marchés à travers une formation de qualité satisfaisante reconnue par l’Etat, ce qui améliore leur accès au travail ainsi que la qualité et l’efficience des services fournis, avec comme conséquence l’augmentation de leurs revenus et l’amélioration de leurs conditions de vie ainsi que celles de leurs clients.

SQUAT contribue à une amélioration graduelle du marché du travail dans le secteur de la construction à travers plus d’opportunités de travail, une meilleure qualité du système informel de formation professionnelle et plus de revenus, sur la base d’une gouvernance sectorielle inclusive au niveau territorial.

Le programme SQUAT, vise à accompagner le Gouvernement haïtien dans ses réformes structurelles du système de la Formation Technique et Professionnelles (FTP), telles que définies dans sa politique et stratégie de la FP de décembre 2013 et en voie d’être concrétisées à travers différentes lois, notamment la portant réorganisation et modernisation de la formation technique et professionnelle votée en avril 2018.

invalid
Haiti
18.592031
-72.290979
Haïti
Durée du projet
2019 - 2023
Financé par
  • Direction du développement et de la coopération DDC

Le projet

Ce faisant, le programme SQUAT, qui s’adresse plus spécifiquement aux microentreprises artisanales et aux apprentis formés sur le tas, a pour ambition de contribuer à l’émergence d’un système de FTP plus inclusif et plus équitable, de meilleure qualité et plus durable, capable de mieux répondre aux besoins en compétences du secteur productif, en améliorant l’accès des jeunes haïtiens des deux sexes - plus particulièrement des jeunes en chômage ou en sous-emploi ainsi que des professionnels déjà en activité et tous exclus du système formel de FTP - à une formation professionnelle de qualité et reconnue par l’Etat. 

Ceci permettra de développer les compétences professionnelles et entrepreneuriales ainsi que les ressources personnelles et instrumentales de base des bénéficiaires afin d’améliorer leur employabilité en vue, soit de faciliter leur primo-insertion socio-professionnelle grâce à l’emploi ou à l’auto-emploi dans le cadre de la formation initial, soit d’améliorer la productivité et la compétitivité des actifs sur le marché dans le cadre de la formation continue et/ou la certification des acquis de l’expérience. 

De façon générale, la finalité étant que les différentes catégories de bénéficiaires de formation améliorent leurs conditions de vie à travers une augmentation de leurs revenus issus d’une hausse de la productivité de travail.  

Groupes cibles et portée géographique 

Le projet SQUAT s’adresse aux jeunes hommes et femmes issus du système d’apprentissage informel ainsi que ceux sortant des centres de formation, qui n’ont pas pu bénéficier d’un accompagnement dans une logique de création d’opportunités sur le marché. Le SQUAT s’adresse également aux regroupements associatifs de professionnels, au secteur privé formel et informel ainsi qu’aux structures publiques travaillant dans la formation et l’insertion. Pour y arriver, le programme envisage de renforcer l’offre de formation des professionnels, d’accompagner les organisations de professionnels, de les mettre en réseau et de créer des passerelles entre les formations formelles et informelles. Avec un système d’apprentissage dual reconnu et apprécié par les acteurs du secteur en Haïti, la Suisse est dans une position privilégiée pour accompagner ce processus.

Le programme SQUAT couvrira le Département du Sud (les Cayes), le Département du Sud-Est (Jacmel) et le département de l’Ouest (Port-au-Prince) et ciblera 10’000 personnes.

Extrants clés de la phase

  • L’ingénierie de formation développée est sensible au genre et appliquée par un pool de formateurs et des équipes techniques de construction départemental.
  • Les Organisations Professionnelles du secteur de la Construction résidentielle sont organisées, renforcées et gérées de manière transparente et inclusive, participent à la définition des métiers et des compétences ainsi qu’à la promotion des bonnes pratiques.
  • Des dispositifs de dialogue entre les partenaires techniques et financiers et le gouvernement contribuent à une coordination et un suivi de l’implémentation de la Nouvelle loi sur la modernisation de la formation professionnelle.

Partenaire du projet

  • Caritas

Résultats

2019

  • 1 programme développé avec l'INFP et également validé au préalable par d'autres acteurs (IAHRC en tant que représentant du secteur privé, CFP, formateurs).
  • 393 personnes (169 femmes et 224 hommes) sensibilisées à la place des femmes dans les professions traditionnellement masculines.
  • 1087 personnes (plus de 40% de femmes) touchées par la sensibilisation aux bonnes pratiques de la construction.