Sur les traces d’une forte mortalité des tilapias dans la lagune Toho : un expert d’aquaculture en mission au Bénin

Ecosystème entrepreneurial
20.01.2021
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Béninclusif, exécuté et financé par Swisscontact, il a été engagé un expert retraité en pêche, aquaculture et environnement, M. Adrian Piers, pour réaliser une mission diagnostique et d’approches de solutions à un problème spécifique sur la lagune Toho. Il s’agit d’une forte mortalité de poissons « Tilapias » enregistrée sur la lagune dans les mois d’octobre à février de chaque année depuis 2015.

Cette analyse a été réalisée en collaboration avec la Société de Production et de Commercialisation des Produits Halieutiques (SPCH TONON ET FILS), l’un des plus grands producteurs de poissons en cages flottantes dans la zone. La lagune Toho constitue le plan d’eau le plus important pour la pisciculture au Bénin. Elle est utilisée d’une façon intensive (pisciculture, tourisme, autres activités) en approvisionnant le pays à raison de 60 à 80% de la production nationale piscicole.

M. Hermès Tonon, directeur général de « SPCH TONON ET FILS », est pleinement conscient du rôle que joue la résolution de ce problème dans le succès de son entreprise. Le besoin d’expertise technique pour la recherche de solutions à ce problème est le fruit de la collaboration entre Swisscontact et cette entreprise. Pour disposer de données statistiques fiables sur l’exploitabilité de la lagune, « SPCH TONON ET FILS » a été accompagnée, en collaboration avec d’autres acteurs du secteur, dans la réalisation d’une analyse des conditions de son exploitabilité.

Ainsi, des échantillons d’eau de la lagune ont été collectés sur sept stations puis analysés au laboratoire d’hydrobiologie et d’aquaculture de la Faculté des Sciences Agronomiques afin de doser la Chlorophylle A, le Phosphore total, l’Azote total, l’Ammonium, l’Ammoniac, les Nitrites et les Nitrates. Les différents résultats obtenus à la suite de cette analyse ont été ensuite partagés avec l’expert pour exploitation.

M. Piers a constaté l’ampleur de la forte mortalité de poissons tilapias de la lagune en visitant et en échangeant avec tous les acteurs affectés par ce problème en vue de réunir le maximum d’informations pour une meilleure compréhension. Ensuite, il a collecté quelques échantillons de la boue du fond de la lagune qui ont été analysés à la recherche du gaz sulfurique. De même, la dissection de certains échantillons de poissons mourants lui a permis d’observer la présence de bactéries anormales dans les intestins des poissons disséqués. Les acteurs concernés ont bénéficié des conseils sur les bonnes pratiques de production afin de garantir un meilleur état de santé de la lagune en tant que territoire de pêche et d’aquaculture.

Au terme de sa mission, M. Piers a jugé utile de partager le problème avec d’autres experts internationaux à travers la plateforme SARNISSA qui regroupe les experts du continent africain dans le secteur de l’aquaculture. Ceci dans le but de la recherche des causes et proposition de solutions possibles. La mission a déjà fourni de précieux indices sur les causes du problème, mais des éclaircissements supplémentaires ainsi que des essais sont encore nécessaires pour le résoudre définitivement. M. Piers continuera de soutenir à distance les pisciculteurs et Swisscontact pour en découdre avec cette énorme perte.

En utilisant les conseils de l’expert, la « SPCH TONON ET FILS » et les autres pisciculteurs installés sur la lagune Toho auront une vision plus claire sur la mise en œuvre de l’expansion de leurs entreprises.