Formulation d’intrants spécifiques et adaptés aux agrumes : l’entreprise « ABC Grower » démarre le processus  

Agriculture durable
14.07.2021
La fourniture d’intrants spécifiques aux agrumes est déterminante pour améliorer la productivité en termes de quantité et de qualité. En collaboration avec l’Institut National de Recherche Agricole du Bénin (INRAB) et la Direction de la Production Végétale (DPV), le projet Béninclusif exécuté par Swisscontact appuie la société privée d’Agriculture Durable African BioCompost Grower (ABC Grower) pour la mise en place d’intrants biologiques de qualité à un prix abordable pour permettre aux producteurs d‘améliorer leur rendement.
Mesure de la profondeur du trou à 40 cm 
Prélèvement d’un échantillon du sol entre 30 et 40 cm de profondeur 

ABC Grower est gérée par M. Bienvenu Adjè, un jeune promoteur résidant à Abomey-Calavi (sud du Bénin). Chercheur en fertilisation organique spécifique, il contribue à la protection de l’environnement. En faveur des producteurs d’agrumes, il propose différents types d’intrants organiques et des produits/techniques de lutte contre les maladies et les ravageurs. Son expertise dans la recherche et développement de solutions agricoles et dans les biotechnologies agricoles a amené le projet à le soutenir tout en créant une opportunité d’impact systémique. Cet accompagnement permettra auxdits producteurs d’améliorer leur accès à des fertilisants et des produits pesticides dignes de considération.

C’est dans cette optique que ABC Grower s’engage dans un partenariat avec Béninclusif pour la formulation d’intrants organiques spécifiques aux agrumes et leur homologation auprès des structures étatiques. Pour ce faire, le projet va l’accompagner sur 4 volets à savoir l’échantillonnage des sols, l’analyse physico-chimique des échantillons, la réalisation du prototype de fertilisant organique spécifique Agrumes et la validation de l’étude d’impact environnemental et social. Le processus commence par la collecte des données pour la finalisation d’un biofertilisant propre aux agrumes pour la pépinière, l’exploitation et la fructification.

Par le biais des cellules communales de l’Agence Territoriale de Développement Agricole pôle 5, l’équipe de ABC Grower contacte les producteurs d’agrumes dont les plantations sont les plus grandes. Après la collecte des informations sur leurs sites à travers un questionnaire et l’enregistrement de leur position géographique, elle identifie les parties à prélever. Elle procède ensuite au prélèvement de 500 g de différents échantillons des types de sol dans le respect des conditions normales de pression et de température. 

« Nous creusons un trou pour le recueil de 2 échantillons par type de sol (l’un entre 0 à 10 cm et l’autre entre 30 à 40 cm de profondeur). A chaque prélèvement, nous changeons de gants pour éviter le mélange des différents types de couches de sols » précise M. Jean-Baptiste Akotègnon, technicien supérieur agronome à ABC Grower. 

Enfin, l’étiquetage, la codification et l’emballage des échantillons collectés constituent les étapes de fin de l’échantillonnage des sols.

 

Fin du prélèvement des deux échantillons d’un type de sol 
Le Directeur de ABC Grower

L’analyse de ces données au laboratoire permettra à ABC Grower de faire une étude approfondie des éléments nutritifs propres aux agrumes et ainsi, formuler des intrants spécifiques qui feront l’objet d’essais physiques sur le terrain. Lorsque ces essais seront concluants, l’étape d’homologation et de certification des produits va se concrétiser avec l’appui de l’INRAB et de la DPV. « Avec cette démarche scientifique, nous aurons beaucoup plus d’efficacité dans notre activité de production. Je remercie le projet pour cet accompagnement car l’étude du sol est nécessaire » confie M. Gnonlonfoun Richard, technicien agricole sur la ferme « Action de Développement Retour à la Terre ».

ABC Grower va encore profiter du soutien de Béninclusif pour la promotion de ces nouveaux intrants organiques spécifiques agrumes au profit de tout le secteur. L’entreprise pourra alors se professionnaliser pour mieux se positionner sur le marché et atteindre sa vision de rendre l’agriculture écologique et biologique plus rentable et compétitive en Afrique de l’Ouest dans les dix prochaines années.