Destinations Sud-Est Tunisie : nouvelles approches et compétences dans le secteur du tourisme

Le projet a pour objectif principal de contribuer à l’attractivité du Sud-Est tunisien et à l’amélioration des revenus et conditions de vie de la population locale, à travers de nouvelles approches et compétences pour le développement d’un tourisme durable, diversifié et inclusif. Depuis la révolution de 2011, 2018 a été la meilleure année en matière de tourisme en Tunisie avec 7,5 millions de touristes (une augmentation de 17 % par rapport à 2017)

La Tunisie projette d'être dans les trois premières places mondiales des meilleures destinations en 2020. Cependant, le secteur a un besoin urgent de réformes et de diversification. Il fait face à de nombreuses et profondes difficultés : manque de diversité de l’offre – il est centré sur le tout-balnéaire et le tout-hôtelier – ; endettement endémique qui grève les investissements et la qualité des infrastructures ; qualité de service très inégale, en lien avec une formation et un cadre de travail inadaptés, et avec le manque de rentabilité du secteur. Enfin, l’accroissement de la concurrence (Égypte, Maroc) nécessite de nouvelles offres touristiques, en lien avec le territoire. Si le taux d’occupation s’est nettement amélioré ces deux dernières années, la qualité des prestations est régulièrement jugée décevante et la valeur ajoutée du tourisme reste très faible.

Il s’agit aujourd’hui d’encourager l’hébergement alternatif et, en matière d’activités, de développer le tourisme intérieur et de court séjour, et la mise en valeur de sites culturels.

invalid
gabes, tunisia
33.888077
10.0975221
invalid
tatouine, tunisia
32.9210902
10.4508956
invalid
medenine, tunisia
33.3399221
10.4958678
Durée du projet
2019 - 2023
Financé par
  • Secrétariat d'Etat à l'économie SECO

Le projet

Le projet s’inscrit dans une logique inclusive et territoriale de développement. Il se déploie dans une région délimitée, le Sud-Est de la Tunisie, et au niveau national. Le projet offre une base d’expériences locales qui seront diffusées au niveau national et dans un cadre institutionnel. 
Le présent projet en continuité avec le projet Destination Djebel Dahar initié en 2015, et financé par le SECO. Il met l’accent sur trois valeurs ajoutées qui sont :

  1. Le concept DMO en se focalisant sur le Sud-Est de la Tunisie. L’expérience pilote du Dahar est un exemple-phare d’une nouvelle approche de positionnement marketing d’une destination, de nouveaux outils marketing et de gouvernance régionale du tourisme ;
  2. La formation professionnelle pour répondre aux besoins en renforcement de compétences des promoteurs existants ou futurs d’hébergement alternatifs et de services annexes ; et
  3. L’adaptation du cadre réglementaire national pour un climat des affaires plus favorable à l’émergence de nouvelles formes de tourisme.  

Le projet Destinations Sud-Est intervient dans quatre gouvernorats du Sud-Est tunisien (Gabès, Kébili, Médenine, Tatatouine). Il mobilise autant les acteurs publics que les organisations professionnelles, du niveau local au niveau national, concernés par le tourisme et la formation professionnelle, ainsi que les acteurs, promoteurs, prestataires de service et associations liés au tourisme alternatif et durable.

Partenaire du projet

Ministère du Tourisme et de l’Artisanat (MTA), Office National du Tourisme Tunisien (ONTT), commissariats régionaux du tourisme (CRT), Fédération Tourisme Authentique Destination Dahar (FTADD), Association pour la Sauvegarde de l'Ile de Djerba (ASSIDJE), Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie (FTH) et ses antennes régionales, Fédération tunisienne des agences de voyages et de tourisme (FTAV) et ses antennes régionales, Agences et centres de formation professionnelles, Réseau des Entreprises d'Entraînement de Tunisie (ReeT), municipalités et autres services concernés, etc. 

Résultats

Les résultats attendus du projet

  • Le DMO de Djerba est établi, opérationnel et a une structure financière durable ; le DMO Dahar est consolidé en termes de management et de ressources financières ; et un processus d’acteurs est réalisé à Ksar Ghilane pour développer des projets locaux ;
  • Des actions collectives pour la protection de l’environnement et/ou du patrimoine et/ou à caractère social sont appuyées ; des initiatives liées au tourisme sont réalisées par le secteur privé ;
  • Un espace collaboratif de réflexion, atelier d'idéations et d’innovations est créé et/ou consolidé
  • Des formations en parahôtellerie, marketing touristique, métiers du tourisme, produits, destination territoriale sont développées, et des cadres sont formés sur des approches innovantes du tourisme durable ;
  • Un cadre réglementaire est amélioré pour le développement de tourisme alternatif ;
  • Des synergies sont exploitées avec d’autres programmes.