Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

La mise en place de standards hautement qualitatifs

Gouvernance, gestion de la qualité, évaluation de l’impact : les exigences envers les organisations de développement ne cessent de croître. Le rapport annuel 2015 de Swisscontact présente la manière dont la fondation répond à ces attentes ainsi que les divers sujets auxquels elle s'est également consacrée en 2015.

Avec un chiffre d’affaires annuel de quelque 76 millions de francs et 1 100 collaborateurs dans le monde entier, elle fait partie des organisations de développement les plus importantes en Suisse. « Il y a encore des millions de personnes dans le monde vivant en situation de pauvreté et qui ne bénéficient ni de la mondialisation, ni des développements positifs dans leur propre pays. Notre objectif est de donner à des populations de plus en plus défavorisées la possibilité de prendre en charge leur vie et d’améliorer leur niveau de vie grâce à leurs propres efforts », déclare Heinrich M. Lanz, Président de Swisscontact, dans le rapport annuel 2015. Pour pouvoir développer les projets durablement selon les normes de qualité les plus poussées dans les pays respectifs, Swisscontact se doit d’œuvrer avec professionnalité et transparence. Dans ce contexte, M. Lanz évoque les exi-gences croissantes envers la direction en termes de gestion de projets et d’évaluation de l'impact, exigences auxquelles répond Swisscontact.

 

Le transfert des connaissances en tant que base de l’innovation
Samuel Bon, Directeur Swisscontact décrit l'insécurité et la volatilité croissantes dans les pays où les projets sont déployés : le tremblement de terre au Népal, des attaques terroristes au Mali et en Tunisie, une tentative de coup d’Etat au Burkina Faso ou bien le blocus politique au Bangladesh rendent nécessaires une meilleure gestion des risques et de la sécurité, ainsi que des structures adaptées et des partenaires fiables sur place. Simultanément, la Fondation doit demeurer innovante dans ses projets afin d'atteindre l’impact visé. Outre les employés qualifiés et hautement motivés, M. Bon cite le transfert des connaissances comme étant la base de l’innovation : « Le sa-voir-faire de chaque individu doit être intégré dans l’organisation afin de la partager avec d’autres pays et régions. De cette façon, nous nous assurons d’utiliser les bonnes approches pour répondre aux défis sur lesquels nous voulons mettre l’accent. »

Communiqué de presse

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org