Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Une agriculture compétitive malgré un climat exigeant

L’Ouganda est l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique, bien que cette croissance continue à faire face à d’importants obstacles dans le nord du pays. L’Ouganda est en bonne voie pour atteindre son premier objectif de développement, à savoir diminuer de moitié la pauvreté et la famine d’ici 2015. Cependant, la malnutrition et la pauvreté touchent l’ensemble du pays qui, avec une croissance démographique de 3,2 %, à savoir l’une des plus élevées au monde, risque de ne pas pouvoir briser ce cercle de la pauvreté.

Malgré ces circonstances défavorables, le nord de l’Ouganda, recensant 30 % de la superficie totale du pays, offre des chances remarquables et un potentiel important de développement et de croissance dans l’agriculture, notamment dans la production agricole à usage commercial. De plus, le climat diversifié de l’Ouganda permet de cultiver différentes plantes assurant la sécurité alimentaire. Les produits peuvent être vendus sur les marchés locaux et régionaux ou approvisionner le commerce international. Néanmoins, ces plantes sont soumises à des risques climatiques plus ou moins marqués.

Le projet

L’objectif majeur du projet NU-TEC est de faire de la région isolée du nord de l’Ouganda, qui a souffert sous le joug d’un conflit pendant de longues années et pour qui des changements climatiques pourraient avoir des conséquences graves, une région économiquement dynamique, stable et florissante, fournissant de plus en plus de produits de meilleure qualité aux marchés locaux et aux chaînes mondiales d’approvisionnement.

Le projet NU-TEC va catalyser les investissements et les pratiques respectueuses du climat, renforcer les chaînes d’approvisionnement et de distribution, tout en accélérant la mise en place de nouveaux modèles d’activités, produits et prestations pour surmonter les obstacles systémiques et les déficits du marché défavorables aux investissements et à la croissance.

Les partenaires du projet disposent d’une vaste expérience en Ouganda comme dans les secteurs agricoles sur lesquels le projet NU-TEC va vraisemblablement se concentrer. Un facteur critique pour l’accroissement des investissements dans une agriculture respectueuse du climat est l’exploitation du savoir-faire et des intérêts des entreprises agricoles, des investisseurs et des entreprises technologiques en Ouganda, capables d’être réunis pour accroître l'efficacité des marchés dans le nord du pays.

Les interventions

Afin d'augmenter les revenus des hommes et femmes pauvres du nord de l'Ouganda et les rendre moins dépendants des conditions climatiques, le projet vise à a) promouvoir, dans des marchés agricoles sélectionnés, une croissance durable et favorable à la population pauvre et b) à renforcer la participation des pauvres et à améliorer ainsi leur situation dans ces systèmes de marchés. Encourageant le développement de nouveaux modèles d’activités et de nouveaux marchés en faveur des pauvres, le projet les rend aussi plus indépendants envers le climat grâce aux approches suivantes :

  • identification de modèles commerciaux et de partenaires potentiels favorables au climat et déterminants pour les marchés ciblés ;
  • assistance technique d’intervenants de l’économie privée pour la détermination, le développement et la réalisation d’investissements, mais aussi pour la mise en place de partenariats, afin d’augmenter le nombre d’offres bancables adaptées aux besoins de la population pauvre dans le domaine de l’agriculture respectueuse du climat ;
  • recherche de possibilités d’analyse des modifications climatiques et des marchés, ainsi que des possibilités d’adaptation correspondantes ;
  • la coopération avec des entreprises pour l’élaboration de plans d’investissements basés sur des analyses au profit des pauvres en tant que consommateurs, fournisseurs, clients ou personnel, afin de les rendre plus indépendants face aux changements climatiques ;
  • encouragement à la conclusion d’accords entre partenaires de l’économie privée souhaitant investir dans une nouvelle idée commerciale sur une base purement commerciale ;
  • identification et pilotage de modèles d’activités et d’investissements fructueux, et implication d’autres acteurs de l’économie privée afin de reproduire et d’élargir ces modèles d’activités.

Swisscontact prodigue avant tout une assistance technologique pour l’élaboration et le pilotage d’investissements dans l’économie agricole, permettant d’accroître la compétitivité d’entreprises agricoles tout en profitant aux petits exploitants agricoles, hommes ou femmes, dans les systèmes agraires. La sélection et l’analyse des marchés en font partie, tout comme l’élaboration d’une vue d’ensemble du secteur, l’analyse des produits ou bien encore les cours de formation relatifs au développement des systèmes des marchés.

Résultats

Le projet NU-TEC dispose du potentiel pour améliorer durablement et notablement les conditions de vie essentielles de plus de 750 000 personnes pauvres du nord de l’Ouganda. Les résultats escomptés du programme sont les suivants :

  1. Un minimum de 750 000 personnes pauvres du nord de l’Ouganda, dont 50% de femmes, voient leurs revenus augmenter de 15 % au moins et sont moins touchées par les changements climatiques ;
  2. le projet engendre de nouveaux investissements à hauteur de 55 millions de livres sterling (hors crédits) ;
  3. le projet entraine une augmentation minimum du chiffre d’affaire des entreprises de 90 millions de livres sterling.

Partenaire du projet

Palladium (direction)
Carana Corporation

Documentation

Pays du projet

  • Ouganda

Durée du projet

2015-2019

Financement

  • DFID

Domaine de travail

Entreprise

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org