Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Programme de développement inclusif des zones d’accueil – zone Sud (DIZA Sud)

Le programme DIZA est issu de la demande de l'Etat tchadien, par l'intermédiaire du Ministère de l'Economie et de la planification du développement, d'intervenir sur les dynamique populations hôtes / populations réfugiées, retournées et déplacées à laquelle l'Union européenne a répondu favorablement. Le DIZA a pour cible les personnes vulnérables à savoir les autochtones, les réfugiés, les déplacés et retournés dans diverses régions du Tchad. L'approche du programme s'inscrit dans le nexus humanitaire-développement, c’est-à-dire que le DIZA combine ainsi des activités humanitaires et de développement.

Classé 186 sur 188 pays pour son Indice de Développement humain, le Tchad est le 4ème pays au monde pour la proportion de réfugiés par rapport à sa population autochtone. En effet, depuis plus d'une dizaine d'années les conflits en République Centrafricaine, au Soudan (Darfour), et plus récemment au Nigeria ont poussé 380.000 personnes à fuir leurs pays pour trouver refuge au Tchad, principalement dans les régions de l’Est et du Sud du pays.

Le niveau de pauvreté, lié au chômage et au manque d'accès aux ressources économiques, sociales et environnementales et aux services de base (écoles, infrastructures d’eau, d’hygiène et d’assainissement, centres de santé fonctionnels etc.) et des ressources naturelles limitées, fragilise la situation des populations d’accueil et réfugiés.



Le projet

L'objectif général est d'améliorer les conditions de vie des populations autochtones et de réfugiés/retournés dans les zones d’accueil à travers un appui au développement local inclusif, afin de minimiser les facteurs contribuant aux tensions entre communautés, à l'instabilité et in fine au risque d'accroissement des déplacements forcés et de conflits. La dimension genre sera transversale à toutes les composantes. Les objectifs spécifiques de l'action sont les suivants : 

  • Soutenir l’accès aux services de base et aux mécanismes de protection sociale pour toutes les populations (locales et retournées, réfugiées)  avec la création de fonds d'investissement communautaires. 
  • Renforcer la création d'opportunités économiques et d'emplois afin de donner aux populations les moyens pour parvenir à l’autosuffisance économique. 
  • Renforcer les mécanismes de gouvernance locale en renforçant les capacités techniques des autorités et en créant une dynamique de concertation régulière entre populations, autorités locales et parties prenantes.

Partenaires du projet:
Caritas Suisse (lead) en consortium avec Solidarité International (Partenaire du Consortium), Swisscontact, the Initiative Humanitaire pour le Développement Local (IHDL), PARCEC (Promotion et Appui au Réseau des Coopératives d’Epargne et de Crédit) et le Bureau d’Etudes et de Liaison d’Action Caritative et de Développement (BELACD Caritas de Sarh).

Résultats

Le projet vise 1 125 jeunes à former et à accompagner pour leur insertion socioéconomique sur les trois ans.

Pays du projet

  • Tchad

Durée du projet

2018 - 2020

Financement

  • UE

Domaine de travail

Compétences

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org