Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Offrir de nouveaux services aux communautés

Swisscontact, en partenariat avec Unicef, à travers un financement du gouvernement du Japon, accompagne les acteurs locaux dans la mise en oeuvre de formations initiales professionnalisantes de courte durée (FIP) pour les jeunes de 14 à 25 ans sans formation et activité des communes de Goroual, Tondikiwindi, Inates, Abala et Banibangou. Grâce à ces formations, de nouveaux services sont offerts aux communautés. En janvier 2020, 520 jeunes, dont 404 filles, ont validé l’une de ces formations.

Boubacar Adamou fait parti des 84 jeunes de Tondikiwindi a avoir bénéficié de l’une des 5 formations organisées pour les jeunes de sa commune :

 

« Avant la formation je ne faisais rien de spécial, chaque matin j’embêtais mes parents pour qu’ils me donnent de quoi acheter des choses dont j’avais envie. »

 

A l’issue de sa formation il a acquis toutes les compétences techniques et entrepreneuriales nécessaires pour réparer et entretenir les pompes à eau manuelles. Il a également développé des soft skills tels que l’autonomie et la communication afin de lui permettre de développer sa propre activité économique.

 

« Durant la formation j’ai appris la maitrise de soi et à bien accueillir les clients. Après la formation je me suis mis à mon compte, j’ai fait une publicité à la radio pour présenter mon activité de réparateur de forage. J’ai beaucoup d’appels pour des réparations, aujourd’hui c’est moi qui prends mes parents en charge et je n’ai que dix-huit ans donc imaginez tout ce que je pourrais faire avec le temps! »

 

Harouna Hassane, 52 ans, habitant d’un quartier de Tondikiwindi se réjouit de ce nouveau service disponible dans la commune. « Depuis qu’on a installé le forage il y a trois ans il n’a marché que trois mois. Quand le jeune Adamou est revenu de sa formation, la première chose qu’il a réparé c’était ce forage au bord duquel on s’asseyait pour causer. Maintenant on a enfin de l’eau potable à proximité ! »

 

 

Seybou Abdina, 20 ans, est lui originaire de Balleykoira dans la commune de Dolbel. Lorsqu’il a entendu qu’une formation en boulangerie-pâtisserie allait être organisée dans sa commune il s’est tout de suite inscrit. En effet, avant la formation, il faisait du pain traditionnel sous la tutelle de son grand frère qui le vendait sous un hangar au marché de Balleykoira.

 

« Grâce à la formation que j’ai reçue j’ai modernisé notre pratique! J’ai changé la forme et la qualité du pain que l’on produisait avant et j’ai diversifié notre production en rajoutant des gâteaux et des croissants .»

 

Aujourd’hui l’entreprise familiale est en plein essor! Le jeune Seybou est aux commandes. Il a agrandit le hangar et a ajouté un nouveau service à son commerce : la vente de plats de niébés à la mayonnaise qu’il a confié à son jeune frère.

 

Il fournit actuellement 3 villages environnants en pain et gâteaux :

 

« Je suis désormais autonome, je ne dépends plus de mon grand frère et je compte continuer à développer mon activité en achetant du matériel moderne. J’ai également commencé à économiser pour mon mariage ».

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org