Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Ensemble pour un secteur cacaoyer durable et attractif : Plate-Forme suisse du cacao durable

Le 23 janvier 2018 des acteurs de l’ensemble du secteur cacaoyer suisse se sont associés au sein de la Plate-forme suisse du cacao durable. Ensemble, les membres de cette plate-forme s’en-gagent à oeuvrer pour renforcer la gestion durable dans la chaîne de production et de valo-risation du cacao.

 

Parmi ses membres fondateurs, on compte l’association sectorielle CHOCOSUISSE, des fabricants, des importateurs et des négociants de produits cacaoyers, des dé-taillants suisses, le Secrétariat d’État à l’économie (SECO), des organisations à but non lucratif ainsi que des instituts de recherche.

Par son initiative en vue d’un secteur cacaoyer durable, la plate-forme cacaoyère, lancée en juin 2017, souhaite contribuer aux objectifs de développement durable poursuivis par les États-membres de l’ONU, au nombre desquels se trouve aussi la Suisse. « Dans le cadre de l’Agenda global 2030, la nouvelle initiative peut contribuer à améliorer les conditions d’existence des per-sonnes dans les pays producteurs et à préserver les ressources », déclare la directrice du SECO, Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch.rag Beitrag an internationale Ziele

Objectif : 80% de cacao durable

Les membres de la plate-forme cacaoyère se sont fixé un ambitieux objectif contraignant: « D’ici à 2025, au moins 80 % des produits cacaoyers importés en Suisse devront provenir de la culture durable », déclare Walter Anderau, ancien président de CHOCOSUISSE. À long terme, c’est l’ensemble du flux physique de produits cacaoyers vers la Suisse qui devra provenir de la culture durable. Afin d’atteindre ce but, la plate-forme cacaoyère soutient des projets communs ayant un impact mesurable.

Projets communs de gestion durable

« La création de l’association permet de mettre en réseau et de renforcer les efforts du secteur privé, des pouvoirs publics, de la société civile et des instituts de recherche », déclare Es-ther Haldimann, directrice des services consultatifs chez Helvetas et représentante du secteur des ONG au sein du comité récemment élu. « La plate-forme met à profit l’expertise des membres pour développer et mettre en oeuvre des solutions innovantes. Cette collaboration accroît les synergies et permet une plus grande efficacité.

Fort réseautage international

La plate-forme cacaoyère s’engage à collaborer étroitement avec les principaux acteurs du secteur cacaoyer mondial. La plate-forme cacaoyère a franchi une nouvelle étape importante en termes de réseautage interna-tional le 19 janvier 2018, à l’occasion de la Semaine verte internationale à Berlin, lors de laquelle des représentants des initiatives allemande, française, néerlandaise et suisse pour le cacao du-rable ont scellé leur étroite collaboration. La Plate-forme suisse du cacao durable et le Forum alle-mand du cacao durable ont signé une déclaration d’intention commune à l’occasion de la journée d’inauguration de cet événement afin d’intensifier leur collaboration.

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org