Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Archives de projets

Promotion des petites entreprises par le biais de microcrédits

Le Mali est l'un des pays les plus pauvres du monde. Les conditions climatiques défavorables (le désert couvre deux tiers du pays) et les risques sanitaires graves tels que le SIDA, la malaria ou l'hépatite, constituent d'importants obstacles pour le développement économique. Le chômage et le sous-emploi sont très répandus et plus de la moitié des adultes sont analphabètes. Les revenus sont repartis très inégalement : Plus de 70% de la population doivent vivre avec moins d'un dollar US par jour et n'ont pratiquement pas d'argent à investir dans leurs micro-entreprises. L'accès aux prestations financières comme le microfinancement joue un rôle décisif dans le développement du Mali : il crée des emplois et des revenus en stimulant l'économie locale.

Le projet

Basé sur des groupements d'épargne et de crédit, le projet WASA a été développé par Swisscontact au Kénia où il est mis en œuvre avec succès depuis 2006. Ce modèle permet à des personnes et à des groupements qui n'auraient pas ou vraisemblablement pas eu accès à des prestations de crédit de financer leurs propres projets économiques. Chaque membre du groupement épargne une petite somme déterminée au préalable. Sur la base de la somme totale ainsi épargnée, le groupement accorde ensuite à ses membres un ou plusieurs crédits dans le cadre de réunions le plus souvent mensuelles. Ces crédits sont attribués avec des taux d'intérêts et selon des modalités de remboursement définis par le groupement, par exemple pour acheter des semences ou des outils, créer un commerce de légumes ou un petit atelier artisanal.

Cette approche permet la mise en place rapide et simple de prestations financières au niveau local et apporte un avantage immédiat au groupe ciblé. Une partie de l'épargne constituée par le groupement sert de " couverture sociale " en cas de maladie ou de situations précaires de ses membres. Une autre partie des fonds épargnés est utilisée pour le financement du formateur accompagnant les groupements pendant leur création et leur établissement. Les membres du groupement étant de la même communauté, la pression sociale est élevée pour le remboursement du prêt, et le taux de non-remboursement demeure extrêmement bas.

Le projet est étroitement lié aux activités de Swisscontact déployées sur mandat de la DDC pour la promotion de la formation professionnelle et du développement économique local au Mali.

Résultats

Grâce au système d'épargne et de microcrédits WASA, des milliers de personnes ont accès à des possibilités d'épargne et aux crédits. Les membres du groupe ont ainsi pu :

  • développer leurs propres activités génératrices de revenus,
  • créer des emplois permanents pour eux-mêmes et pour leurs proches,
  • payer eux-mêmes les frais de scolarité, les soins sanitaires de base et l'habillement.

Atouts du système WASA

  • Gestion transparente des fonds : les décisions sont prises à l'unanimité, chaque membre connaît l'affectation du crédit accordé.
  • Nouvelles activités économiques : les fonds sont investis à plus de 95 % dans de nouvelles opportunités commerciales pour lancer des activités économiques.
  • Certains groupements investissent leurs fonds dans des activités collectives : achat de produits agricoles (semences, engrais, etc.) ou investissements pour le stockage de céréales ;
  • Création de nouveaux groupements : les responsables de groupe forment un second voire un troisième groupement.

Site du projet

www.hirschmann-stiftung.ch/en

Pays du projet

  • Mali

Durée du projet

2017 - 2020

Financement

  • DDC
  • Hirschmann Foundation

Domaine de travail

Finances