Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Une campagne radio pour «Le Mara Panga»

Les couches pauvres en milieu rural et dans les villages sont essentiellement des femmes. Le mécanisme du Mara Panga est en fait un schéma vertueux de sortie de la pauvreté en amenant les personnes à compter sur elles-mêmes d'abord.

L'idée de la campagne de communication est de toucher un maximum de ces personnes dans ces conditions de pauvreté et qui se disent qu'elles ne peuvent y sortir sans l'aide "financière".  En d'autres termes, c'est de leur dire que le Mara Panga est la solution en leur donnant la possibilité de changer de conditions de vie.

 

A travers la radio surtout, un maximum de personnes seront touchées et sauront où et à qui se référer pour faire le Mara Panga.

 

Écouter la campagne radio

 

Le Mara Panga est un mécanisme d'accompagnement des couches très pauvres qui consiste à :

  • les amener à se mettre en groupes de 23 personnes en moyenne,
  • s'organiser par désignation de responsables au nombre de trois appelés comité de gestion,
  • se rencontrer chaque semaine pour épargner en achetant des parts (le montant de la part est fixé par le groupe et le nombre limite de parts à acheter est de 5 (facteur de conservation de l'homogénéité socio-économique du groupe))
  • se donner des crédits en interne sur la base de l'épargne constituée par l'achat des parts (le taux du crédit est fixé par le groupe ; la gestion du crédit est régulée : montant limité à 3 fois l'épargne du membre / durée limitée à trois mois).  

Ce mécanisme est enfermé dans un cycle de 52 semaine (12 mois).

Le Mara Panga s'exécute en partenariat avec la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina (FCPB). Dans ce cadre, il est prévu l'articulation des groupes Mara Panga avec les Caisses de la FCPB après 9 mois d'activités. Deux produits financiers (épargne et crédit) sont en train d'être définis à cet effet : l'épargne au 9ème mois pour sécuriser les excédents d'épargne que le groupe ne transforme plus en crédit ; le crédit après le 12ème mois et après évaluation du groupe pour s'assurer de sa maturité à bénéficier des ressources externes sous forme de crédit.

Burkina Faso Nouvelle Finances

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org