Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Projet d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Insertion des Jeunes (AFPIJE)

La salle des fêtes des Tours administratives de Cotonou a servi de cadre pour abriter le jeudi 5 Février 2015, la cérémonie de lancement du projet « d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’insertion des jeunes (AFPIJE)». Ce projet vise prioritairement à renforcer l’employabilité des jeunes par l’amélioration de l’offre de formation professionnelle de type dual pour une meilleure qualification de la main d’oeuvre nécessaire au développement économique du pays.

Présidée par le Ministre de l’Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l’Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ), Monsieur Alassane SOUMANOU, cette cérémonie de lancement a connu la participation de l’Ambassadrice de la France près le Bénin, Madame Aline Kuster-Ménager, de la Directrice de l’Agence Française de Développement (AFD), Madame Catherine BONNAUD, du Directeur de Swisscontact, Monsieur Michael DANGELMEYER représentant la maîtrise d’ouvrage déléguée et plus d’une centaine de participants, représentant des institutions et structures impliquées dans la formation professionnelle et l’insertion des jeunes au Bénin.

Ce projet, présenté par le Directeur de l’Apprentissage et de la Formation Professionnelle (DAFoP), Monsieur   Ibrahima KPEKPASSI, s’inscrit dans un contexte institutionnel favorable marqué par la volonté du Gouvernement de relancer le processus de réforme de la formation  professionnelle (FP), l’implication croissante des communes dans les dispositifs de la Formation Professionnelle et d’insertion des jeunes et l’engagement des partenaires techniques financiers à accompagner le MESFTPRIJ. Ce projet, confie t- il, est organisé en 3 composantes qui répondent à trois types d’enjeux que sont le renforcement de l’offre de formation de type dual dans les départements du Zou, Collines, Mono et Couffo en réponse aux besoins prioritaires des entreprises formelles locales et du marché de l’emploi ; l’amélioration du niveau d’insertion des jeunes dans l’emploi en partenariat avec les acteurs locaux des les 9 communes du département du Zou et le renforcement de capacités de pilotage du dispositif de formation de type dual à cette étape de sa rénovation et en cohérence avec l’évolution de l’ensemble du système.

Après avoir salué la coopération dynamique entre la France et le Bénin, l’Ambassadrice de la France près le Bénin, Madame Aline Kuster-Ménager, a rappelé que les projets financés par l’AFD s’inscrivent dans la priorité des partenaires à œuvrer pour la réduction de la pauvreté. En effet, d’un montant de 4 millions d’Euro, l’accord de financement, signé le 6 mai 2014 avec le MESFTPRIJ, permettra la réalisation de nombreuses activités en vue de l’amélioration de l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins des économies locales ainsi que le soutien de la compétitivité et de la productivité de leurs acteurs économiques. Ce projet permettra d’améliorer les performances du dispositif de la formation de type dual pour son efficacité en vue de la croissance et la lutte contre la pauvreté. Aussi, va-t-il impacter environ 1500 jeunes en demande ou en formation par apprentissage ainsi que les professionnels des petites entreprises informelles en besoin de complément de qualification améliorant ainsi leur performance. Pour Madame l’Ambassadrice de la France près le Bénin, il est très important d’accorder une attention particulière à l’insertion des jeunes filles dans les filières techniques et industrielles en vue de la réduction des inégalités existantes entre elles et les jeunes garçons. Enfin, après avoir souligné l’esprit de partenariat avec le MESFTPRIJ et souhaité qu’il s’élargisse au secteur privé pour le développement socioéconomique et l’insertion des jeunes, elle a loué l’engagement de la coopération suisse et de Swisscontact à apporter une solution durable à la jeunesse béninoise.

Le Ministre Alassane SOUMANOU s’est réjoui de la dynamisation du partenariat entre son ministère et l’Ambassade de France permettant de préparer les jeunes béninois à s’insérer dans la vie active. Le bénéfice de cet investissement de plus de 2 milliards F CFA par la France, confie t-il, permettra de résoudre, non seulement les problèmes de chômage des jeunes, mais aussi ceux d’exode rural et de pauvreté grâce à la formation professionnelle.  L’apprentissage de type dual est le dispositif de formation professionnelle devant apporter une solution durable pour la qualification et l’insertion professionnelle d’une population jeune, en situation d’échec scolaire et/ou de précarité sociale et économique. Selon lui, le Gouvernement du Bénin est conscient que l’emploi ne se décrète pas et que c’est l’initiation des jeunes à l’entrepreneuriat et leur professionnalisation  qui permettront d’aller à la rescousse des opérateurs économiques en raison de la faiblesse du tissu industriel béninois.

En effet, selon le Ministre, c'est de la responsabilité de l'Etat de créer les conditions optimales pour la résorption de la question du chômage et du sous emploi des jeunes. C'est pourquoi, il salue la panoplie de mesures mises en œuvre par le Gouvernement pour inverser progressivement la courbe du chômage à savoir entre autres, des mesures fiscales incitatives à la création de toutes sortes d'entreprise et des allègements fiscaux. L'instauration du Certificat de Qualification Professionnelle (CQP), du Certificat de Qualification aux Métiers (CQM), de l'Attestation de Qualification Professionnelle (AQP) trouve désormais un meilleur champ d'opérationnalisation avec les trois composantes du projet. Enfin, il a saisi l'occasion pour exhorter la jeunesse à prendre d'assaut tous les dispositifs mis en place pour leur faciliter le chemin  de l'insertion  professionnelle. Pour lui, l'accroissement de la production nationale grâce à l'initiative privée et la valorisation du capital humain constitue la clé de voûte du développement de notre pays et de la lutte contre la pauvreté et le chômage.

Grâce à ce projet, 700 jeunes titulaires du CQP/CQM pourraient disposer d’un revenu permanent grâce à l’auto-emploi ou à un emploi salarié décent, 500 jeunes en situation d’échec scolaire et/ou de précarité sociale et économique ont acquis des compétences valorisantes, certifiées en apprentissage de type CQP rénové, 1000 maîtres artisans renforcés ont accru leurs chiffres d’affaires grâce à l’amélioration de la qualité de leurs prestations et la gestion efficace de leurs unités de production, 30 formateurs issus des CFP renforcés ont changé de statuts en adéquation avec la mise aux normes.

Bénin Compétences

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org