Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Lancement d’un projet de préservation des plantes aromatiques et médicinales (PAM) par l’ASCOPAM, nouveau partenaire du projet ASAP-M II.

En partenariat avec la Fondation Swisscontact, et en collaboration avec plusieurs acteurs locaux, l’ASCOPAM a initié, à Er-rich Province de Midelt, le Mercredi 20 Mars 2019, le lancement du projet « Perspectives de promotion du secteur des PAM dans la Région Draa Tafilalet ».

Un séminaire de lancement du projet a réuni un représentant de la Fondation Swisscontact, le Président du Conseil Communal d’Er-rich, le Pacha de la ville, le Directeur de la Chambre d’Agriculture de la Région Drâa Tafilalet et une soixante de personnes représentant des coopératives, des collectivités territoriales, de la société civile et de la presse.

Dans son allocation d’ouverture de ce séminaire, le Président de l’ASCOPAM, Mhammed Ait Yidir, a mis en exergue l’importance de préservation et valorisation de cette filière en précisant que la Région Drâa Tafilalet dispose de potentialités importantes en termes de biodiversité végétale. Il a signalé également que les 15 coopératives membres de l’ASCOPAM sont mobilisées en vue de mettre en œuvre toutes les activités prévues par ce projet financé par la coopération suisse au Maroc et supervisé par Swisscontact.

Le représentant de la Fondation Swisscontact, Mr Kamal Bouidi a, de son côté, présenté les axes stratégiques et les objectifs spécifiques du projet ASAP-M II en précisant que le premier axe vise à renforcer l’ASCOPAM sur le plan institutionnel et de gouvernance .Le deuxième axe vise à améliorer les capacités techniques et de gouvernance des coopératives ainsi que la valorisation de la chaîne de valeur des PAM.

Les représentants des différentes institutions gouvernementales ont évoqué au cours de leurs allocutions respectives l’importance de promotion de la filière des PAM qui peut jouer un rôle capital dans la création de l’emploi aux jeunes ruraux et dans l’amélioration de revenus des populations locales. Ils ont également exprimé leur volonté de soutenir et d’accompagner la mise en œuvre des activités figurant dans le plan d’action de ce projet qui aura un impact positif sur la préservation des PAM de la Région Draa Tafialet.

Après les allocations d’ouverture, le professeur Ahmed Boukil, expert et chercheur chevronné en biodiversité a présenté un exposé sur l’état de lieux de la filière PAM dans la Région Drâa Tafilalet. Deux autres exposés portant sur « la valorisation des PAM de la Région Drâa Tafilalt, contraintes et opportunités » et sur « les procédures d’octroi des autorisations de l’ONSSA » ont été également présentés respectivement par Younes Notfia chercheur à l’Institut National de la Recherche Agronomique Errachidia et Nasser Salhi de l’ONSSA de Midelt.

Le panel scientifique a été suivi par un débat très fructueux. Les participants à ce séminaire se sont par la suite organisés en deux groupes de travail autour de deux ateliers dont le premier porte sur « les mécanismes possibles de synergie régionale entre les différents acteurs pour une meilleure promotion des PAM dans la région Drâa Tafilalet ». Le second atelier s’est déroulé sous forme d’un focus groupe sur le diagnostic des coopératives des PAMs de la Région Drâa Tafilalet.

Le séminaire a été clôturé par la restitution des travaux de groupes dont les principales recommandations évoquent, entre autres, la nécessité de travailler en synergie et de domestiquer et de gérer la production et la multiplication des PAM.

Il y a lieu de rappeler finalement  que l’ASCOPAM a été fondée dans le cadre de la création d’une structure fédérale en 2015 parallèlement à cinq autres associations PAM régionales.

Maroc Nouvelle Compétences

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.org