Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Swisscontact soutient le premier atelier féminin de réparation moto à Dogondoutchi

Ramatou Oumarou est une jeune fille âgée de 19 ans, native de Dogondoutchi, qui a quitté l’école en classe de 6ème par insuffisance de travail. Depuis lors, elle aidait sa mère dans le petit commerce, jusqu’à sa formation en mécanique deux roues.

 

« C’est grâce aux conseils de Hamza, le chef de travaux du CFA de Dogondoutchi, qui est un ami de mon grand frère, que j’ai décidé d’intégrer l’atelier de réparation moto « Tawakkaltou Abdoulaye » avec mon amie Hadiza. Après un an d’apprentissage, mon patron Abdoulaye nous a proposé de nous inscrire à la formation duale du CFA de Dogondoutchi pour que l’on se perfectionne. Avec Hadiza nous avons suivi la formation avec succès de juin 2017 à juin 2018. »

 Encouragée et soutenue par ses parents, Ramatou continue de travailler à l’atelier de son patron en équipe avec Hadiza. Compte tenu de leur engagement et de leur sérieux au travail Swisscontact a décidé de les appuyer en matériels dans le cadre du Fonds « coup de pouce ».

 Cet appui leur a permis d’installer leur propre atelier à côté de celui de leur patron qui s’engage à les superviser et les épauler au besoin. L’atelier de Ramatou et Hadiza est le premier atelier de réparation moto de la localité tenue par des filles ce qui constitue en soi une innovation dans le domaine de l’artisanat et une démystification des métiers dits masculins.

Nouvelle Niger