Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Rencontre avec Mariama Doubou, conseillère en formation à Dogondoutchi

Echange avec Mme Mariama Doubou, conseillère en formation et directrice du Centre de Formation aux Méiers (CFM) de Dogondoutchi sur son travail de conseillère en formation professionnelle.

 

En quoi consiste votre travail de conseillère en formation ? 

 

« En tant que conseillère en formation (CFOR), mon travail consiste à accompagner la commune et les opérateurs de formation à formuler des projets de formation sur la base des besoins identifiés en lien avec le contexte socio-économique local. Les projets ainsi formulés sont transmis au Conseil régional de Dosso pour examen, dans le cadre du mécanisme de financement régional de la formation professionnelle du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA). »

 

Comment procédez-vous pour identifier ces besoins en formation ?

 

« Par exemple, à Dogondoutchi, la population importe beaucoup de meubles du Nigéria car ils correspondent à leurs critères de qualité. Partant de ce constat fait sur la qualité des meubles importés du Nigeria et après échange avec l’association des menuisiers de Dogondoutchi, ces derniers se sont dit conscients des enjeux commerciaux pour ce type de produits et ont exprimé leur souhait de se perfectionner dans ce domaine, en vue de récupérer le marché des meubles à l’échelle départementale. C’est ainsi que J’ai monté un dossier de formation sur la confection d’un lit 3 places et d’une armoire à 6 battants détachables. »

 

Quelles sont les différentes étapes que vous avez suivies pour monter ce projet de formation ?

 

« La première étape a été une séance de travail avec le Centre de Formation des Artisans (CFA) de Dogondoutchi pour nous accorder sur les modalités de mise en œuvre de la formation, la disponibilité des formateurs, leur expérience dans le domaine, la capacité matérielle du centre, l’esquisse du budget de la formation, etc. J’ai ensuite rempli le formulaire de demande de financement du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA). Ce dossier a ensuite été soumis au Maire de Dogondoutchi pour amendement et validation. Et enfin il a été déposé au niveau du Conseil Régional de Dosso. Il a été retenu par le Comité régional de sélection des offres et la formation s’est déroulée en juin 2020. »

 

Combien de temps a duré la formation et combien de participants l’ont suivi ?

 

« 20 artisans menuisiers ont été recensés pour participer à cette formation de 16 jours, pour un volume horaire total de 80 heures. La formation a été dispensée par 2 formateurs jouissant d’une expérience avérée dans le domaine de la menuiserie bois, puisqu’eux même ont été formés par Swisscontact. »

 

Quelle est La pertinence de la formation ?

 

« Cette action de formation est pertinente à plus d’un titre, elle permet d’une part, aux bénéficiaires, d’améliorer considérablement leurs revenus en récupérant le marché des meubles jusqu’ici dominé par les produits importés et d’autre part, à la commune de disposer d’une main d’œuvre qualifiée, contribuant ainsi au développement économique local. » 

Nouvelle Niger Compétences