Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Des formations courtes pour une insertion professionnelle rapide

La participation de Swisscontact Niger au salon de l’agriculture 2020 a été l’occasion de rencontrer d’anciens bénéficiaires de nos projets. C’est le cas de Mme Zara Mahamadou Malla, 27 ans, membre du groupement Alkawali de Goudoumaria. Elle fait partie des 1000 jeunes formés et insérés par Swisscontact dans la région de Diffa en 2018 à travers le projet de formation et d’insertion professionnelle des jeunes affectés par la crise dans la région de Diffa.

 

J’ai reçu une formation de 20 jours en transformation de mil et niébé (haricot) avec 24 autres jeunes filles de ma commune. A la fin de la formation nous, nous sommes constitués en deux groupements et nous avons reçu un kit de micro-entreprise composé de tous les équipements nécessaires pour démarrer notre nouvelle activité de transformation agroalimentaire.

Avant de bénéficier de cette formation je faisais de la couture à la machine et du tricotage, j’avais un revenu de 1000 à 2000 FCFA par semaine. Cela faisait longtemps que je souhaitais apprendre la transformation agroalimentaire pour améliorer mes conditions vie et celles de mes enfants, donc quand j’ai appris qu’une telle formation sera organisée à Goudoumaria par Swisscontact, je suis automatiquement allée me renseigner pour voir si je remplissais les critères de sélection. J’ai eu la chance d’être retenue et c’est ainsi que j’ai bénéficié de cette formation et d’une formation complémentaire en entreprenariat.

Notre groupement Alkawali (Promesse en langue Haoussa) est composé de 12 membres. Nous travaillons chez moi et disposons d’un agrément  de la mairie de Goudoumaria.Nous sommes également enregistré au niveau du registre du commerce et avons un numéro d’identification fiscale. Grâce à ce dernier nous contribuons au développement économique de notre ville en particulier, et de notre pays en général en ayant une activité formelle.

A travers l’intervention de Swisscontact dans ma commune je suis aujourd’hui également devenue formatrice en transformation agro-alimentaire. J’ai formé plus de soixante jeunes apprenantes. Ma situation a beaucoup changé, mon revenu personnel me permet de nourrir ma famille et de subvenir à nos besoins. J’ai un revenu de 5000 FCFA, parfois plus, par semaine.

Cette opportunité que m’a offerte Swisscontact m’a amené aujourd’hui au salon ! Nous y avons un stand avec mon groupement pour nous faire connaitre et faire découvrir nos produits. »

Nouvelle Niger