Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Notre région

En Afrique de l’Ouest aussi, la cohérence de notre stratégie régionale est inchangée et privilégie toujours la formation et l’insertion professionnelle. Car le chômage des jeunes et la vague d’émigration qui en découle depuis des années confirment que cette stratégie d’intervention est toujours pertinente.

Les populations d’Afrique du Nord et de l’Ouest ont à nouveau vécu une année difficile en 2015. Dans le Sahel, l’insécurité persistante continue d’entraver le développement des pays de cette zone, notamment le Mali, le Burkina Faso et le Niger, ce qui impacte directement les populations. Sur le plan politique, les Etats sahéliens ont accru leur coopération en matière de sécurité. Ainsi, au Burkina Faso, après le putsch de 2014, des élections présidentielles ont pu se tenir dans le calme et, pour la première fois de son histoire récente, le pays est désormais dirigé par un chef d’Etat élu démocratiquement.


Au Maghreb, l’instabilité sociale qui se manifeste à travers le chômage très élevé des jeunes diplômés est toujours présente, bien que largement occultée par la médiatisation constante de la situation au Proche-Orient et du grand flux migratoire vers l’Europe. Ces préoccupations sociales et économiques en Afrique du Nord et de l’Ouest renforcent encore la vision de Swisscontact en faveur de la formation et l’insertion professionnelle, afin de venir en aide aux populations délaissées. En 2015, Swisscontact a donc accru le nombre de projets dans cette zone.

En effet, nous avons accompli, avec succès, une extension géographique vers Maroc : Swisscontact a ouvert un bureau à Rabat et gère, entre autres, depuis juillet 2015, un projet d’appui aux Associations professionnelles agricoles, financé par la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) de la Suisse. En Tunisie, le projet de formation professionnelle de la DDC a été reconduit pour une nouvelle phase de cinq ans et constitue aujourd’hui le pilier central de nos interventions en Afrique du Nord.


En Afrique de l’Ouest aussi, la cohérence de notre stratégie régionale est inchangée et privilégie toujours la formation et l’insertion professionnelle. Car le chômage des jeunes et la vague d’émigration qui en découle depuis des années confirment que cette stratégie d’intervention est toujours pertinente. Ainsi, Swisscontact a touché, en 2015, plus de 60 000 personnes dans les six pays, à travers l’appui aux systèmes de formation et d’insertion professionnelle. Pour Swisscontact, 2015 fut également une année de diversification thématique avec l’obtention de deux mandats DDC avec des perspectives à longue terme : d’une part, au Niger, un projet d’éducation non-formelle dans lequel des passerelles avec le système de formation professionnelle restent à construire, et d’autre part, au Bénin, un projet d’appui aux organisations paysannes.


Le démarrage de plusieurs projets et la poursuite de projets plus anciens dans les six pays de la zone ont encouragé, à nouveau en 2015, des changements positifs pour les populations, afin qu’elles améliorent par elles-mêmes leurs conditions de vie. Nous remercions toutes les équipes de Swisscontact et nos partenaires d’avoir contribué à ces réussites, grâce leur collaboration fructueuse et leur excellente connaissance des régions et des contextes socio-économiques.

 

Pour 2016, Swisscontact veut continuer à investir dans nos ressources humaines au niveau régional, national et local, introduire un système de contrôle interne plus efficient, assurer la sécurité de nos employés surplace et surtout accompagner davantage les bénéficiaires de nos programmes : les jeunes, les femmes et les entrepreneurs.

 

 

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.ch