Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

La découverte métier : un outil d’aide au choix d’un métier pour les jeunes

Swisscontact intervient dans le cadre du Programme Jeunesse et Stabilisation (PROJES) financé par l’Union européenne sur le Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique. Partenaire du maître d’œuvre GIZ International Service, Swisscontact s’est vu confier le volet « Insertion Professionnelle et Développement d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) » aux fins de favoriser la formation et l’insertion socio-professionnelle et de promouvoir l’entrepreneuriat local dans les régions de Mopti et Ségou.

Dans sa stratégie d’intervention, Swisscontact organise des séances de découverte métier. Ces séances innovantes sont initiées afin d’encourager les jeunes à choisir un métier qui leur correspond vraiment, plutôt que de se lancer dans une formation qui – bien que disponible – est relative à un métier qui ne les intéresse pas vraiment. Elles sont proposées aux jeunes fréquentant les bureaux du dispositif d’orientation et d’insertion professionnelle (DOIP) mis sur pieds dans le cadre du projet. Les jeunes sont accompagnés par un assistant technique en charge de la zone et d’un conseiller en entrepreneuriat qui les préparent à la rencontre avec un maître artisan ou un chef d’entreprise identifié à l’avance.

 

Les assistants techniques et les conseillers en entrepreunariat aménagent des séances avec des spécialistes des différents corps de métiers. Organisés en groupe de cinq, les jeunes rencontrent ces spécialistes dans l’exercice de leurs activités au sein de leur entreprise. Chaque jeune reçoit également au préalable un « guide de découverte métier » afin de le ou la préparer au déroulement de la rencontre avec le spécialiste. Au cours de ces divers échanges, les jeunes ont l’opportunité de poser leurs questions et de mieux comprendre le métier présenté. Les principaux thèmes de discussion abordés sont généralement le choix du métier (pourquoi et comment le ou la chef d’entreprise a-t-il/elle choisi ce métier ?), les connaissances ou compétences requises, les activités et conditions de travail du métier, les interactions de l’intéressé avec les autres (quels rapports doit-on nouer avec les autres acteurs du secteur d’activité ?) et la perception du métier (quelle est la perception du jeune vis-à-vis du métier en question ?).

 

Depuis le mois de mai 2020, 236 jeunes dont 112 femmes des zones de Bandiagara, Koro, Tenenkou, San, Tominian, Niono, Macina ont bénéficié des séances « découverte métier » dans les domaines de la coupe- couture, la coiffure, la menuiserie bois et menuiserie métallique, l’électricité bâtiment, la restauration, la vulcanisation, l’aviculture, la réparation pompe/plomberie, la mécanique engins 2 roues et la maintenance des moteurs diesel des machines agricoles de fabrication chinoise.

 

Ces séances constituent une réelle innovation pour les jeunes dont certains les ont assimilées à une formation au regard de ce qu’ils ont vu et entendu. Elles ont généralement renforcé la persévérance et l’engagement des jeunes dans les métiers choisis. Ces séances permettent de réduire le nombre de cas d’abandon après la formation et sont devenues une stratégie à part entière d’accompagnement vers l’insertion des jeunes et de développement d’entreprise en capitalisant sur les leçons apprises lors de ces nombreux échanges. Les jeunes comprennent le contexte dans lequel s’exerce le métier et les difficultés inhérentes, et peuvent appréhender les conditions de travail les mieux adaptées à leur profil.

 

Non contentes d’avoir pu constater (une nouvelle fois) l’intérêt de telles démarches, les équipes de Swisscontact ont en plus constaté que les maîtres artisans/chefs d’entreprise sollicités se sont, dès le début, également prêtés à l’exercice avec beaucoup d’enthousiasme et d’engagement en répondant aux questions et préoccupations des jeunes et en se mettant à leur disposition.

Nouvelle Mali