Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Appui au Developpement Communal (PADC)

 

Le Projet d’appui au développement communal (PADC) de Swisscontact au Burkina Faso est un mécanisme d’accompagnement des Communes burkinabè pour la mise en place d’un processus d’amélioration des conditions de vie à travers la création d’emplois et l’augmentation de revenus des populations locales.

Soutenu financièrement par le Service Liechtensteinois de Développement et la Direction du Développement et de la Coopération de la Suisse, le PADC a débuté en 2009, pour une première phase expérimentale de 2009 à 2012, suivi d’une deuxième phase de 2013 à 2016. La phase actuelle est prévue pour une période de 2017 à 2020. Le projet est mis en œuvre dans les Communes des régions de l’Est (Fada N’Gourma), du Centre-Ouest (Koudougou, Réo, Sabou) et du Sud-Ouest (Gaoua, Batié, Dano) et il comprend six axes d’intervention.


Axe 1 : Appui aux Jeunes Entrepreneurs
L’appui aux jeunes entrepreneurs (JE) a pour objectif de promouvoir l’entreprenariat chez les jeunes hommes et femmes âgés de 18 à 40 ans ayant déjà une micro entreprise embryonnaire et voulant assurer le développement de leurs activités. Le Projet d’appui au développement communal leur donne accès à un service d’accompagnement de formations en entreprenariat, en gestion de crédit, en  formations techniques spécifiques dans leur domaine d’activités. A cela s’ajoute un accompagnement dans la mise en œuvre des activités complémentaires de leur micro entreprise qui passe par l’accompagnement pour la recherche de financement et de suivi des activités complémentaires. 


Axe 2 : Perfectionnements techniques des agents de Petites et Moyennes Entreprises
Les Petites et Moyennes Entreprises (PMEs) au Burkina Faso sont de très petites entreprises qui ont un à cinq employés. Pour mener à bien et développer les activités des PMEs, Swisscontact offre des perfectionnements techniques à leurs employés afin de renforcer leurs compétences et ainsi améliorer leur compétitivité. Les perfectionnements techniques assurés aux employés des Petites et Moyennes entreprises (PME) permettent d’acquérir de nouvelles compétences. Ces nouvelles compétences apprises favoriseront le développement des activités des PME et améliorer leur compétitivité.


Axe 3 : Formation professionnelle rurale de Petits Exploitant Paysans
La formation professionnelle rurale (FPR) s’adresse aux petits exploitants paysans (PEP) vivant en milieu rurales. L’appui au développement des filières agro-sylvo-pastorales à travers le renforcement des compétences techniques des petits exploitants paysans favorise le développement des capacités techniques des acteurs au niveau rural.

Axe 4 : Institutionnalisation de partenariats public-privé
Dans le cadre de la mise en place d’un environnement institutionnel local favorable à la création d’opportunités économiques en faveur des acteurs du secteur privé – notamment les jeunes entrepreneurs, les agents des petites et moyennes entreprises  et les petits exploitants paysans - les Communes d’intervention de Swisscontact sont accompagnées vers l’institutionnalisation du projet d’appui au développement communal (PADC)


Axe 5 : Orientation professionnelle
L’objectif du dispositif d’orientation professionnelle mis en place par Swisscontact au Burkina Faso est d’orienter, à travers les Mairies des Communes d’intervention, les jeunes et femmes dans leurs choix professionnels. Ce dispositif d’orientation professionnelle communale inclut la formation des conseillers communaux d’orientation professionnelle, leur installation au sein des mairies, l’information sur les opportunités et l’orientation des  jeunes et femmes  de la commune.


Axe 6 : Groupes d’épargne et de crédit « Mara Panga »
En vue de contribuer à l’amélioration des revenus des populations rurales qui n’ont pas accès aux services financiers formels, le « Mara Panga » a été mis en place au cours de l’année 2018 pour appuyer les groupes d’épargne et de crédit.
Le nom « Mara Panga » est une combinaison du dioula et du mooré (les deux langues locales les plus parlées au Burkina) et se traduit par « le pouvoir de l’épargne ».
C’est un projet au cœur duquel se trouve la création de groupes d’épargne et de crédit selon la méthodologie VSLA (Village Save and Loan Associations) ou AVEC (Associations villageoises d’Epargne et de Crédit) en français.
Il est déployé dans 11 localités à travers le partenariat avec la Fédération des Caisses Populaires du Burkina (FCPB), dont six localités à l’Ouest (Bama, Banzon, Bérégadougou, Karangasso-Vigué, Dédougou, Nouna) et cinq à l’Est (Koupéla, Zorgho, Boulsa, Tenkodogo, Ouargaye).
Au cours de l’implémentation du Mara Panga, ont été ajoutés la formation en entreprenariat, la possibilité d’ouverture de compte épargne ou de compte de dépôt à vue dans une institution financière formelle, et la possibilité de prendre un crédit externe groupe dès le premier partage et selon des critères bien définis.


Les résultats attendus du PADC pour la phase 2017-2020 :

  • Accompagnement de 1050 jeunes entrepreneurs, dont 60% de femmes
  • Perfectionnement de 2100 employés de PMEs, dont 40% de femmes
  • Formation de 1200 petits exploitants paysans, dont 40% de femmes
  • Pilotage d’un dispositif d’orientation professionnelle dans les sept Communes
  • Création de 1518 groupes Mara Panga avec 34 435 membres, dont 90% de femmes

 

 

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.ch