Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

D’enquêtrice à Doctorante

Suzanne Koala, 30 ans, responsable de l’équipe des enquêteurs de la commune de Koudougou1

« J’ai commencé à travailler avec Swisscontact en 2012 en tant qu’enquêtrice lorsque j’étais encore étudiante. J’étais chargée de recueillir les informations socio-économiques des participants des formations professionnelles impulsées par la commune, dans le cadre du Projet d’Appui au Développement Communal de Swisscontact. Le projet m’a permis de rencontrer beaucoup de personnes qui exercent des métiers différents : coiffeuses, couturiers, éleveurs, restauratrices. Cela a été une porte d’entrée pour découvrir le savoir-faire de beaucoup de travailleurs de ma commune.

En tant qu’enquêtrice, j’ai participé à des études et évaluations menées par Swisscontact et j’ai appris au fil du temps à conduire des entretiens professionnels. En 2018, J’ai fait un mateur en Géographie : gestion en eau et mes acquis ont beaucoup facilité mon travail d’enquête lorsque j’ai fait ce master à l’université.
Les enquêtes sont informatisées à présent et la collecte de donnée sur tablette avec l’utilisation de certains logiciels va m’aider dans le cadre de mes recherches pour le doctorat que j’ai commencé cette année.

Après mon master, j’ai pris une fonction de professeur d’Histoire-Géographie dans un lycée de la place, mais je dois dire que cette collaboration avec Swisscontact m’a permis d’être plus autonome financièrement. En 2012, je n’avais pas d’économie et je dépendais entièrement de mon époux. Dès 2014, avec les revenus de mes enquêtes, même si ils ne sont pas réguliers, j’ai pu commencer à participer aux dépenses du foyer avant même d’intégrer ma fonction. En plus, J’ai développé mes connaissances en matière de gestion d’équipe. Auparavant je n’avais jamais travaillé en groupe et apprendre à m’intégrer m’a beaucoup aidé lorsque je suis devenue professeur d’histoire-géographie.  La connaissance des différents villages des participants aux formations m’a permis de découvrir de nouveaux aspects de notre culture. J’ai beaucoup plus d’exemples à apporter à mes élèves lors de mes cours, en fonction des localités dont ils proviennent.

Depuis trois ans, je suis Responsable de l’équipe des enquêteurs de Koudougou. Je me suis formée dans l’écriture des rapports, je veille au respect des délais dans le travail et je suis un porte-parole auprès des enquêteurs mais également auprès des bénéficiaires des actions du Projet d’appui au développement communal que je rencontre et qui me témoignent beaucoup de respect. J’ai beaucoup de respect de ma famille également, pour avoir la chance de travailler avec un projet suisse ! »

Enfin, mon expérience avec le projet m’a permis de démarrer une activité annexe de consultance. J’ai maintenant une entreprise  de prestations intellectuelles légale à laquelle participe également mon mari et nous avons pour projet de poursuivre le développement de notre bureau d’étude.

1 Koudougou est une des sept (07) communes d’intervention du PADC.

Histoire Burkina Faso Entreprise