Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Evaluation à mi-parcours du Projet d’Appui au Développement Communal (PADC)

En Janvier 2019 une évaluation à mi-parcours du projet a été effectuée dans les 7 Communes d’intervention du PADC (Batié, Dano, Fada N’Gourma, Gaoua, Koudougou, Réo, et Sabou) ainsi que dans 11 sites du Mara Panga - « le pouvoir de l’épargne » en langue locale - (à l’est : Boulsa, Koupéla, Ouargaye, Tenkodogo, Zorgho ; et à l’ouest : Bama, Banzon, Béregadougou, Dédougou, Karangassso-Vigué et Nouna).

L’objectif était de mesurer l’impact des activités du projet sur le développement des compétences techniques des participant-e-s au projet ainsi que sur leurs activités économiques. Une analyse a été effectuée sur les participants aux formations de 2017 et de 2018, de manière à pouvoir cerner les effets du programme à plus ou moins long terme.  

Résultats de l’année 2018 

4698 bénéficiaires a été touché :

  • 175 Jeunes entrepreneurs
  • 520 Petit-e-s exploitant-e-s paysan-ne-s
  • 634  Agents des petites et moyennes entreprises 
  • 3369  Membres Mara Panga dans 168 groupes.  

Résultats du suivi des effets pour les membres de Mara Panga

Une grande majorité des membres des groupes de prêt et d'épargne Mara Panga se disent très satisfaits du fonctionnement de leur groupe (93%). Cela se reflète également dans l'usage et bénéfice des crédits. 81% ont utilisé tout ou une partie des crédits pris dans leur activité génératrice de revenu. A la suite, 82% ont constaté une augmentation de leurs capacités financières.
Résultats du suivi des effets pour les JE, PME et PEP de l’année 2018
Interrogés sur leur satisfaction à l'égard des formations, 40% des JE, PEP et PME se sont déclarés très satisfaits et 55% se sont dits satisfaits.Les formations et l’accompagnement du PADC ont permis 70% des JE d’améliorer leurs capacité techniques et 74% d’augmenter la vente de produits et services. Une grande majorité des agents PME était en mesure d’amélioré la qualité de leurs biens et services (72%). A la suite des formations, 48% des agents PME offrent des nouveaux produits et services et 70% ont augmenté la vente desdits produits. Pour les PEP, presque tous les bénéficiaires des formations professionnelles rurales du PADC appliquent les nouvelles compétences (99,6%) et presque deux tiers (62%) d'entre eux ont pu augmenter leur production ou leur productivité. 

Résultats de l’année 2017

1890 personnes a bénéficié des interventions du PADC :

  • 171 Jeunes entrepreneurs
  • 203 Petit-e-s exploitant-e-s paysan-ne-s
  • 477 Agents PME
  • 1039 Membres Suman dans 57 groupes

Résultats de l’évaluation d’impact pour les JE, PME, PEP et Suman

Pour les JE, PME, PEP et les membres des groupes de prêt et d’épargne Suman de l’année 2017, l’impact à long terme du projet était évalué. Cela signifie qu'au moment de la mesure pour les bénéficiaires de la cohorte 2017, au moins un an s'est écoulé depuis leur participation aux activités du PADC.Concernant l'impact sur les revenus des JE, PME, PEP et les membres des groupes de prêt et d'épargne Suman, ont constante que toutes les catégories de bénéficiaires ont pu augmenter leur revenu. En moyenne, les JE ont augmenté leurs revenus de 17'808,60 FCFA (30 CHF) par tête, les agents PME de 56'376 FCFA (95 CHF), les PEP de 19'300,80 FCFA (32 CHF) et les membres Suman de 38'509,80 FCFA (65 CHF).En matière de la création d’emploi dans les Communes d’intervention, le biais de l’indicateur full time equivalent (FTE, équivalent temps plein) a été utilisé comme instrument de mesure. Le FTE est le ratio du nombre total d'heures rémunérées au cours d'une période par rapport au nombre d'heures de travail total de cette période. Un FTE égal à un-e  employé-e travaillant à temps plein. L’évaluation a montré une augmentation totale de FTE de 220. 

Nouvelle Burkina Faso Entreprise