Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Le système d'éducation et de formation béninois

Le système de formation professionnelle initiale permet à la population béninoise de développer des compétences techniques et professionnelles.

L’enfant béninois fait son entrée dans le système scolaire aux alentours de 2 ans et demi. Dès cet âge, il a la possibilité d’être admis dans un établissement gratuit d’enseignement maternel (EM). L’enseignement maternel n’est pas obligatoire et est laissé au bon vouloir des parents. L’enfant y restera généralement deux années, soit jusqu’à l’âge de 5 ans.

Par la suite, une fois que l’enfant a atteint l’âge officiel de 6 ans, il entre dans l’enseignement primaire (EP), dont la gratuité (frais d’inscription) a été introduite depuis 2006. Au total, l’enseignement primaire dure 6 ans et l’élève est âgé d’environ 12 ans à sa sortie. La fin des études est sanctionnée par l’examen du Certificat d’Études Primaires (CEP).


Les enfants, âgés de 12 ans et ayant achevé avec succès le cycle primaire, peuvent accéder ensuite à l’enseignement secondaire général (ESG). Ils y resteront jusqu’à l’âge de 18 ans. L’enseignement secondaire général est assuré par les collèges et lycées. La durée totale des études est de 7 années, réparties en deux cycles d’étude : le premier cycle couvre les quatre premières années et le second cycle s’étend sur les trois dernières années. Il est payant pour les garçons et gratuit pour les filles jusqu’en classe de 5e (frais d’inscription). La fin des études du premier cycle est sanctionnée par le Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC). La fin des études du second cycle est sanctionnée par le Baccalauréat, diplôme donnant accès à l’enseignement supérieur.


En parallèle à l’enseignement secondaire général, les élèves détenteurs du CEP peuvent choisir la voie de l’enseignement secondaire technique (EST). Celui-ci est subordonné à un test d’entrée, bien que les élèves qui y échouent peuvent réaliser la formation payante. Cette voie de formation prépare, soit directement à l’emploi, soit elle permet la poursuite de l’enseignement supérieur. Six domaines de formation sont proposés : Sciences et Techniques Administratives et de Gestion (STAG), Sciences et Techniques Industrielles (STI), Sciences et Techniques Agricoles (STA), Sciences de la Santé (SS), Économie Familiale et Sociale (EFS), Hôtellerie et Restauration (HR). La fin des études est sanctionnée, au premier cycle, par le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) et, au second cycle, soit par le Diplôme de Technicien Industriel (DTI), soit par le Baccalauréat. L’enseignement secondaire technique est la première composante de ce qui est appelé couramment l’ETFP : l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle.

La seconde composante de l’ETFP, la formation professionnelle ou formation par apprentissage, est une voie de formation alternative centrée sur la pratique. Il existe trois types de formations par apprentissage :

 

  1. La formation dite par apprentissage traditionnel ou formation sur le tas. Elle se déroule uniquement au sein des ateliers d’artisans, dans le secteur informel. Elle est omniprésente au Bénin et concerne tous les jeunes qui se forment sur le tas, quel que soit leur niveau d’instruction.
  2. La formation par apprentissage traditionnel rénové qui mène au Certificat de Qualification aux Métiers (CQM). Depuis 2013, tous les jeunes se formant auprès d’un artisan tel que décrit ci-dessus tendent à bénéficier d’un diplôme reconnu par l’État. Ainsi, la distinction entre formation formelle et formation non formelle, telle qu’elle prévalait avant la création du CQM, n’a plus lieu d’être aujourd’hui. L’institutionnalisation du CQM dans tous les départements est en cours.
  3. La formation par apprentissage de type dual ou formation alternée. Elle se déroule à la fois dans un atelier et dans un centre de formation, à raison de 80%/20%, et mène au Certificat de Qualification Professionnelle (CQP).


Plus avancé dans le système de formation, un élève décrochant un Bac (général ou technique) ou toute autre certification admise en équivalence peut accéder à l’enseignement supérieur (ES) général ou technique. L’enseignement supérieur se déroule au sein des facultés universitaires, des écoles et autres instituts supérieurs.

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.ch