Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Contributions de Swisscontact

Les accomplissements de Swisscontact vont

  • de l’élaboration de chartes de compétences pour 13 métiers
  • à la formation des formateurs,
  • au renforcement des capacités des agents de santé,
  • à l’identification de centres de compétences,
  • au soutien à des groupements de femmes ou encore
  • à l’accréditation des centres de formation professionnelle.

Renforcement des capacités

Dès 2003 : Renforcement des capacités des acteurs institutionnels publics en ingénierie de formation


Les responsabilités des CFP engagés dans l’apprentissage de type dual, des cadres du FODEFCA, des directions techniques telles que la Direction de l’Apprentissage et de la Formation Professionnelle (DAFoP) ou la Direction de l’Instruction Publique (DIP) ont bénéficié de divers renforcements des capacités, particulièrement en méthodologie de développement des curricula pour l’apprentissage de type dual (selon la méthode DACUM - Developing a Curriculum).

Elaboration de chartes de compétences

Dès 2003 : Élaboration de chartes de compétences pour la formation CQP et de matrices de compétences pour la formation CQM


En 2016, Swisscontact a finalisé l’élaboration des chartes de compétences pour 24 métiers, dont 13 dans la formation par apprentissage de type dual débouchant sur le CQP : mécanique deux-roues, couture, coiffure, froid et climatisation, menuiserie, construction métallique, tissage/teinture, mécanique automobile, plomberie, photographie, revêtement, électricité, maçonnerie. Ces chartes ont conduit à l’élaboration des programmes et des supports de formation, permettant une uniformisation de la formation dans les centres et les entreprises au niveau national. Chaque centre et chaque entreprise artisanale ayant des apprentis qui se préparent au CQP possèdent un exemplaire de ces chartes. En ce qui concerne le CQM, il existe à ce jour 46 matrices pour 46 métiers, dont Swisscontact a accompagné la réalisation.

Accompagnement du CQP et CQM

Dès 2003 : Accompagnement à la mise en place du Certificat de Qualifications Professionnelle (CQP) et du Certificat de Qualification aux Métiers (CQM)


Swisscontact a intégré les commissions techniques chargées de préparer et d’organiser le test de niveau pour le recrutement des apprentis de première année du système d’apprentissage de type dual débouchant sur le CQP. Plus spécifiquement, elle fit partie de la commission d’étude et de validation des listes d’inscription. À ce titre, elle fut chargée, avec d’autres acteurs tels que la Direction de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (DETFP), d’étudier les dossiers de candidature et de valider les listes d’inscription audit test provenant des différents centres de formation. En ce qui concerne le CQM elle a contribué à l’élaboration du document d’opérationnalisation ainsi que des matrices de compétences pour l’organisation de l’examen.

Réalisation de programmes

Dès 2005 : Réalisation de programmes et supports de formation initiale et continue


Pour les 13 métiers certifiés CQP, Swisscontact a appuyé la révision de curriculum de formation en élaborant des programmes et des supports de formation initiale et continue à l’aide de la méthode DACUM. Dans les 13 filières de formation, trois programmes sont élaborés et correspondent à chacun des trois niveaux (années) de formation conduisant au CQP.

Facilitation de l'accès au dispositif

Dès 2005 : Facilitation de l’accès des jeunes au dispositif de formation par apprentissage de type dual en subventionnant une partie des frais de formation


Depuis 2002, Swisscontact a contribué au coût des formations CQP par une prise en charge dégressive (10% - 5% - 3%) de la quote-part des apprenants de ce dispositif.

Rapprochement du Ministère

Dès 2012 : Rapprochement du Ministère en charge de la formation professionnelle et du secteur privé


De par ses activités, Swisscontact a su rapprocher le Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Professionnelle (MESTFP) avec les chambres consulaires et structures faîtières du secteur privé. Désormais, toute décision est prise en présence des deux acteurs institutionnels, Swisscontact a ravivé un vrai dialogue politique dans le comité, qui est encore fonctionnel à l’heure actuelle.

Appui à l'accréditation des centres

Dès 2013 : Appui à l’accréditation des centres de formation professionnelle suivant l’identification de normes créées par Swisscontact


Des documents de normes des centres de formation professionnelle existent actuellement pour l’ensemble des 13 métiers accrédités au CQP, le but étant de renforcer les capacités techniques des centres. Ce document contient des informations quant aux infrastructures (sites d’implantation, accès, environnement, locaux) et aux équipements (mobiliers, matériels didactiques) requis pour le bon fonctionnement de la formation au sein des centres de formation professionnelle. L’idée étant que les CFP répondent à des normes de qualité.

Identification des centres de référence

Dès 2015: Identification des Centres de référence en vue de la mise en place d’un dispositif de formation des formateurs


Un certain nombre de centres de formation professionnelle intervient dans chacun des 13 métiers accrédités au CQP. Ces centres possèdent des infrastructures et un degré d’efficacité qui diffèrent les uns des autres. Ce pourquoi, Swisscontact sélectionne trois centres de référence par métier selon une série de critères. Puis, un seul de ces trois centres, se distinguant des autres quant à sa qualité, est désigné comme Centre de référence. C’est dans celui-ci qu’aura lieu la formation des formateurs, ceci dans le but d’accroître la qualité de la formation professionnelle, qui manque encore d’enseignants qualifiés. La formation s’adresse aux formateurs des deux sites de formation concernés par l’apprentissage de type dual : les formateurs intervenant dans les centres de formation professionnelle, les maîtres artisans formateurs dans les entreprises artisanales. Les premiers reçoivent des cours théoriques et pratiques de pédagogie de transfert des compétences, tandis que les seconds bénéficient de formation professionnelle continue (andragogie, techniques professionnelles) nécessaire aussi bien au développement de leur activité de production qu’à l’acquisition des capacités requises pour l’encadrement de leurs jeunes apprentis.

Accréditation des ateliers d'artisans

Dès 2015 : Accréditation des ateliers d’artisans sur la base d’un document de normes de qualité


Swisscontact cherche également à uniformiser la situation de formation des jeunes dans les ateliers d’artisans. Ce pourquoi, un document de critères a été élaboré, moins approfondi toutefois que celui des normes, ceci afin de ne pas rebuter les patrons des ateliers à engager et former des apprentis. Ce document, intitulé « Normes de qualité de la formation par apprentissage de type dual dans les ateliers artisanaux » est établi par métier. Il comporte des informations sur le site d’implantation, l’accès, l’environnement, l’aménagement des locaux et les équipements pédagogiques (mobiliers, matériels didactiques).

Swisscontact
Swiss Foundation for Technical Cooperation
Hardturmstrasse 123
CH-8005 Zürich

Tel. +41 44 454 17 17
Fax +41 44 454 17 97
E-Mail info@STOP-SPAM.swisscontact.ch