Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Unité de transformation du riz en produits dérivés : un modèle d’entreprise prospère et viable à Kandi

Depuis environ une décennie, l’Union Régionale des Producteurs du Borgou et de l’Alibori (URP/BA) et ses démembrements bénéficient d’appuis techniques et financiers dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR) financé par la coopération suisse au Bénin et exécuté par le Consortium Swisscontact-Lares.

 

Ainsi, une unité moderne de transformation du riz en produits dérivés a été réalisée au profit des groupements de femmes d’Angaradébou, dans la commune de Kandi dans le but de créer des emplois décents aux femmes, d’éradiquer la pauvreté et de réduire les inégalités sociales. « Par le passé, nous produisons  de petites quantités de riz  étuvés sous des arbres en utilisant nos méthodes traditionnelles de transformation du paddy. Mais depuis la réalisation de cette unité par le projet, nos peines se sont considérablement réduites, la quantité et la qualité de nos produits transformés se sont largement améliorées  et nos revenus se sont accrus».

 

Pour modeler cette unité en une entreprise prospère et économiquement viable, une décortiqueuse moderne y est installée. Cette dernière, d’une capacité de 700 à 1 000 Kg par heure peut décortiquer le riz paddy étuvé avec un taux de brisure de 8 à 10% et une consommation en carburant d'un litre/heure. Ceci permettra aux femmes d’une part, de décortiquer rapidement la quantité voulue de paddy à moindre coût et d’autre part, d’offrir des services de décorticage au reste de la communauté. Cet équipement  représente donc pour cette association de femmes, une source de revenus substantiels. Par ailleurs, le meunier retenu pour accompagner les femmes a bénéficié d’une formation sur les techniques appropriées de réparation des petites pannes et celles du bon décorticage, pour l’obtention d’un riz de qualité. 

 

C'est pour apprécier l’état de fonctionnement de ladite décortiqueuse qu'une délégation du consortium Swissiscontact-LARES, conduite par Mme Christiane DEHOUE, Directrice de Swisscontact-Bénin et chef de file dudit consortium, s’est rendue à l’Unité gérée par un groupement de femmes. Grande était la joie des bénéficiaires de recevoir une telle délégation. « Nous disons merci à la Suisse, qui par cette grande action nous épargne des corvées mais surtout permet à nos familles de mieux se porter ».

Avec la fermeture des frontières du grand voisin, le Nigeria, le riz paddy est très prisé au point où les clients viennent des communes environnantes pour l’acquérir auprès des riziculteurs. Mais, la matière première fait de plus en plus défaut au niveau de l’unité de transformation. Il s’avère impérieux aux transformatrices de l’unité de réfléchir dès à présent sur les stratégies d’approvisionnement durable de la matière première, qu’est le riz paddy afin d’optimiser l’utilisation de l’équipement.

Nouvelle Bénin Entreprise