Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Synergie entre PASDeR3 et PAM : vers un marché institutionnel stable et durable pour les producteurs (trices) et les transformatrices du Nord Bénin

L'une des ambitions du Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR) est l'institutionnalisation de marchés sécurisés et durables d'écoulement de produits au profit de ses exploitations familiales paysannes.  Pour y parvenir, un certain nombre de démarches et de négociations sont en cours avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) dans le cadre de la mise en œuvre de son projet d’achat des vivres locaux pour l’approvisionnement des cantines scolaires.

A cet effet, une séance de travail s'est tenue ce vendredi 02 Octobre 2020 au siège du PAM, qui a vu la participation effective de la chargée de Programme, du Senior Emergency Advisor, du Chargé de Programme du champ « Développement Economique Rural » de la Coopération suisse et d’une délégation du Consortium Swisscontact-LARES avec à sa tête le Chargé de Programme du PASDeR3. Les échanges ont porté sur : i) une brève présentation du PASDeR 3 et ses liens avec les producteurs, ii) une présentation des cantines scolaires et l’approche d’achat local du PAM, iii) les attentes du partenariat PAM/DDC et ses implications opérationnelles, iv) les perspectives immédiates du partenariat pour l’achat de 1500 tonnes de riz.

Ainsi, pour une meilleure collaboration entre les deux programmes, le PAM se donne comme ambition nationale de passer des commandes des vivres locaux tout en s’assurant du flux régulier et de la qualité des livraisons. Le PASDeR veillera à l’accompagnement des producteurs et transformatrices afin qu’ils fournissent les vivres de bonne qualité en vue d’impacter 3 851 écoles et 620 000 apprenants ciblés. A ce titre, le rôle de PASDeR 3 est de faciliter : i) l’accès aux semences certifiées de bonne qualité, ii) le respect des itinéraires techniques de production, iii) le respect des bonnes pratiques de récolte, iv) le respect des diagrammes de transformation et v) le respect des conditions de stockage et de conservation des produits transformés.

Aux termes de la séance, une liste des potentiels fournisseurs de vivres de la zone d’intervention a été partagée aux participants. Les prochains pas définis se résument à la réalisation en urgence d’une courte liste des unités capables de fournir le riz étuvé, d’une mission conjointe PAM-PASDeR d'échanges avec les unités retenues sur la stratégie et les modalités d’achat du PAM, de l’opérationnalisation du processus d’achat des 1500 tonnes de riz avant la fin du mois de Novembre. Les Agences Territoriales de Développement Agricole et les Directions Départementales de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche pourront jouer leurs partitions dans ce processus.

Nouvelle Bénin Entreprise