Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Promotion de l’autonomisation économique des femmes de Kalalé, département du Borgou, Bénin

Dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 du Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR-2) financé par la Coopération Suisse au Bénin et exécuté par le consortium Swisscontact-LARES, l’Union Régionale des Producteurs du Borgou et de l’Alibori (URP/BA) a été accompagnée pour l'aménagement d'un site maraicher pour le compte des femmes membres du groupement « Ankua mon » en vue de l’amélioration de leur autonomisation économique et de leur statut social.

Ce groupement féminin constitué d'une quarantaine de membres exploite un site maraicher à Kalalé centre, commune située au nord-est du Bénin. Face à de nombreuses difficultés, ces femmes ont sollicité et obtenu l’appui de l'URP/BA, partenaire du PASDeR-2 pour la réalisation d’une clôture grillagée du site en vue de la sécurisation de leur production d’une part, et pour l’approvisionnement en eau potable d’autre part.
Ainsi, grâce à l'appui du PASDeR, une alimentation en eau de l'espace maraicher de 1,05 hectare a été mise en place à partir d’un château d’eau muni d’un système de pompage solaire afin de permettre l’irrigation par le système du « goutte à goutte ». Ensuite, les bénéficiaires ont été formés par un technicien de l'URP/BA sur la technologie et les techniques d’irrigation.
L'entretien quotidien des parcelles maraichères est assuré par les exploitantes et un comité de gestion de cinq (5) membres surveille la conduite de l’activité sur le site. Ce comité devra surtout veiller à une bonne utilisation de l’eau du forage par les bénéficiaires. Un appui-conseil leur est donné conjointement par les représentants des services déconcentrés de l’Etat (Direction départementale de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche et l'Agence territoriale de développement agricole), des autorités communales et les techniciens du PASDeR.  
Les excellents résultats obtenus dans la production de différents types de légumes (amarante, aubergine, oseille de guinée, piment, tomate, grande morelle, carotte, laitue, basilique, moringa,… ) ont permis aux femmes bénéficiaires de découvrir les avantages du maraîchage tant par l’apport en complément alimentaire que par l’apport financier même si celui-ci reste modeste car limitée à l’espace disponible. En conséquence, la cotisation mensuelle qui était à 800 F CFA est passée à 2000 F CFA par membre et est devenue plus facile à mobiliser. Cette dernière servira à assurer l’entretien et l’amortissement des équipements.
Le réseau URP/BA, l’équipe technique du Consortium Swisscontact-LARES, les autorités communales et départementales et les bénéficiaires se réjouissent des changements induits par cet accompagnement. Il s’agit entre autres de la réduction de la pénibilité et du temps de travail, de la réduction de la consommation d'eau, de la réduction des conflits entre les éleveurs de porcs et de cabris, la disponibilité des légumes en toutes saisons avec une augmentation des chiffres d’affaires en contre saison. Enfin, le « jardin des femmes » du GF Ankuamon de Kalalé est devenu une référence en matière de fourniture de légumes et de maïs à cycle court grâce à l'appui de la Coopération Suisse à travers le PASDeR 2.

Nouvelle Bénin Entreprise