Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Marché Inclusif : Vers une amélioration de l’écoulement de la production du lait et du maïs à la base ?

Pour impulser le développement économique dans les départements du Borgou et de l’Alibori, le Programme d’Appui au Secteur du Développement Rural (PASDeR) facilite depuis 2017, des modèles d’affaires entre plusieurs acteurs économiques intervenant dans deux filières prioritaires : le maïs et le lait. Cette facilitation, consiste à mettre en relation d’affaires les Organisations Socio Professionnelles, notamment l’Union des Eleveurs et l’Union des Producteurs avec des acteurs économiques, vendeurs, acheteurs et prestataires de services à travers une convention. 

 

Après quelques mois d’implémentation des expériences de mise en relation d’affaires, Madame Eliane ROKOTONDRANIVO, consultante en Marché Inclusif, a pu constater que des avancées notables de modèles d’affaires sont en cours de développement avec les acteurs impliqués dans le PASDeR II. Elle a formulé des recommandations au cours de la visite de terrain qu’elle a effectuée, dans les communes d’intervention du PASDeR, du 26 au 30 août 2019.

Auprès de l’Union des Eleveurs 

Deux modèles d’affaires ont été mis en œuvre dans ce cadre et les contrats avec les prestataires sont signés. Il s’agit du contrat avec la pharmacie vétérinaire NORDIVERT pour la fourniture des produits vétérinaires et le supermarché COOP de Parakou pour la fourniture des produits laitiers (fromage, yaourt, lait pasteurisée, beurre, huile de lait de vache). Les activités entrant en compte dans le cadre de ces modèles sont exécutées normalement conformément au plan de travail élaboré. A court, moyen et long terme, les relations avec les deux structures seront davantage renforcées, avec une diversification des produits livrés, des partenaires de vente et une régularité dans la livraison des produits conformément aux normes requises. La mise en œuvre des activités a permis d’impacter 5 967 têtes d’animaux traités pour un montant de produits s’élevant à 4 682 000 F CFA auprès du fournisseur entièrement soldés. 

La mission a profité pour échanger avec les collecteurs de lait/éleveurs qui fournissent à la mini laiterie (Nikki) le lait de vache trait afin de s’enquérir des difficultés rencontrées et de trouver des solutions appropriées.

Auprès de l’Union des Producteurs

 Deux modèles d’affaires ont été identifiés pour la mise en œuvre de l’approche « Marché Inclusif » avec l’institution financière « PADME », pour un service de crédit de warrantage et la SODECO, une société de commercialisation des intrants agricoles. Mais avec PADME, le processus de contractualisation se poursuit pour permettre aux producteurs de disposer des crédits de warrantage. Quant à SODECO, elle reste disponible pour fournir les intrants au comptant dans les différents points de vente.

La descente sur le terrain, notamment au complexe de magasins de warrantage de Nikki a permis d’attester que le processus de mise en œuvre du Marché Inclusif n’est pas encore effectif. Cependant, la poursuite des plaidoyers au niveau des acteurs ciblés notamment le PADME, permettra la matérialisation des modèles d’affaires développés par les acteurs du programme. Des solutions en lien avec chaque modèle d’affaires ont été développées pour contrer les difficultés rencontrées d’ici fin décembre 2019.

Nouvelle Bénin Entreprise