Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

L'évaluation : un élément déterminant de la formation par apprentissage

Le dispositif de formation professionnelle par apprentissage mis en place depuis 2003 comprend (i) la formation par apprentissage de type dual rénovée qui débouche sur l’obtention du Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) et (ii) la formation par apprentissage traditionnel rénovée. Dans ce système d’apprentissage, les examens et certifications constituent les éléments essentiels d’évaluation et de reconnaissance des acquis à la fin de chaque étape de la formation. Ils s’intègrent au système d’appréciation des compétences selon le référentiel de compétences et s’articulent avec les échelles de qualification existantes dans l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnelles (EFTP).

 

La formation par apprentissage de type dual rénovée qui débouche sur le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) prévoit au centre de formation des contrôles continus dont les résultats seront déterminants dans l’acquisition des unités capitalisables ; des unités capitalisables qui sont une appréciation des savoir-faire techniques chez l’apprenti, source de sa motivation à la formation ; un examen intermédiaire destiné à vérifier le niveau de formation de l’apprenti à mi-temps de l’apprentissage et avise sur les redressements nécessaires avant l’examen final.

L’examen final permet le contrôle des connaissances de l’apprenti à la fin d’un cycle de formation de trois (3) ans. Il s’agit des connaissances théoriques comptant pour 30% et celles professionnelles représentant 70 % de la note finale. L’évaluation de ces compétences pratiques est faite à travers une épreuve écrite ayant pour support, un objet technique à réaliser en épreuve pratique pour les métiers de production et une prestation de service à faire pour les métiers de prestations de service. Les types, modes et règlement d’évaluation sont ceux indiqués dans l’arrêté portant modalités d’évaluation pour l’obtention du CQP. 

A l’atelier, les acquis sont évalués en cours de formation à travers le cahier de suivi de l’apprenti dans l’entreprise (atelier). Le patron évalue son apprenti à travers les activités qui lui sont confiées. Cette évaluation n’est pas chiffrée, mais sert de base pour l’équipe composée du formateur de spécialité du centre de formation, du conseiller à l’apprentissage et du patron de l’apprenti pour noter collégialement le cahier de suivi de chaque apprenti suivant une périodicité qui est laissée à leur discrétion. Les notes de suivi dans l’atelier et de contrôle continu dans le centre de formation sont prises en compte pour le calcul de la moyenne (annuelle) sur le cycle de formation.

Ces évaluations, organisés selon des normes définies par des commissions mixtes, des regroupements d’artisans et des partenaires impliqués dans la formation professionnelle et l’apprentissage, sont indispensables pour la bonne conduite des apprentissages de type dual ainsi que la tenue régulière des cahiers de suivi. En effet, la réussite ou l’échec à ces évaluations devrait permettre aux apprentis de s’interroger sur la maîtrise de leurs compétences et de prendre les mesures nécessaires en cas de difficulté. Mais ces examens sont-ils efficaces dans l’évaluation des compétences ? permettent-ils vraiment de refléter les réelles compétences du jeune et de certifier qu’il maîtrise ou non ce qu’il doit maîtriser ?


Nouvelle Bénin Compétences