Nous utilisons des cookies pour optimiser ce site.
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus

Elaboration de curricula de formation professionnelle : les secteurs public et privé se donnent la main

Dans le cadre du développement de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, le Gouvernement du Bénin s’est engagé dans un processus de réforme mis en place depuis mars 2001. L’un des objectifs de cette réforme est l’amélioration qualitative de l’offre de formation et des capacités du système de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Au nombre des stratégies déclinées pour y parvenir, figure le développement de la formation continue et de l’apprentissage pour répondre aux résultats des nombreuses évaluations de ce système qui font état de la vétusté des programmes et manuels de formation et du nombre insuffisant de métiers impactés par la formation professionnelle.

 

La mise en œuvre de cette stratégie vise donc fondamentalement l’adaptation des formations aux besoins du marché de l’emploi, l’évolution des métiers et l’amélioration de la qualité de la formation.

Dans cette perspective, le Ministère de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP) a obtenu, auprès de l’Agence Française de Développement (AFD), un financement pour la mise en place du projet d’Appui à la Formation Professionnelle et l’Insertion des Jeunes (AFPIJE) dont la mise en œuvre est assurée par le groupement Swisscontact-IRAM depuis 2015 et prendra fin en juillet 2019. 

Dans ce cadre, le Gouvernement béninois s’est engagé en collaboration avec tous les acteurs du sous-secteur de la formation technique et professionnelle, notamment les acteurs du secteur privé à élargir les offres de formation par apprentissage de type dual conduisant au Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) à des métiers émergents et porteurs d’emploi au profit des jeunes.

A cet effet, l'étude de filières porteuses réalisée par le projet AFPIJE dans sa zone d’intervention a révélé une dizaine de métiers, en lien avec le secteur de l’artisanat. Quatre (04) parmi eux (la peinture auto-moto, le carrelage, la cordonnerie et la maintenance et l’installation des panneaux solaires) ont été retenus de façon concertée avec les organisations professionnelles et les acteurs publics pour faire l’objet d’élaboration de nouveaux curricula de formation. 

Par ailleurs, il a été retenu que cinq (05) anciens programmes de CQP soient actualisés. Il s’agit de la construction métallique, la menuiserie bois, la plomberie, la maçonnerie et l’électricité bâtiment. L’activité d’actualisation et d’élaboration de neuf (09) curricula de formation professionnelle est un processus participatif placé sous la coordination de l’Institut National d’Ingénierie de Formation et de Renforcement des Capacités des Formateurs (INIFRCF) avec l’accompagnement technique d’un consultant. Les cinq étapes du processus sont : l’élaboration du document d’orientation technique et organisationnelle du processus, la mise en place des formats des curricula, l’organisation d’ateliers de conception, la validation des documents et la certification des curricula.

Nouvelle Bénin Compétences